Annie Antoine

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage fait le point sur les connaissances relatives à l'habitat rural en pays d'habitat dispersé. L'objectif est de travailler sur un objet concret et fort répandu - la maison rurale - et de le traiter dans la très longue durée, de l'Antiquité à la période contemporaine, à la fois comme un objet d'histoire, d'archéologie et de patrimoine. La maison rurale est celle de l'agriculteur, mais elle est aussi celle du vigneron, de l'instituteur, du bourgeois qui en fait sa résidence secondaire. En région d'habitat dispersé, la maison n'est pas dissociable de son environnement, constitué des bâtiments d'exploitation mais aussi des espaces communs qui sont autant de lieux de sociabilité. Plusieurs études s'attachent ici à répondre à une question difficile : celle du confort offert par les maisons rurales aux différentes époques. La maison rurale antérieure à la modernisation de la seconde moitié du XIXe siècle n'est pas systématiquement la chaumière popularisée par les contes et les folkloristes ! Et dès le XVIIe siècle, certaines maisons rurales sont bâties de belles pierres de taille et comportent des escaliers intérieurs. L'espace géographique couvert par cet ouvrage est très vaste : l'ouest de la France (Normandie, Bretagne, Poitou, Touraine, Maine), l'Aquitaine et le Toulousain, la Limagne, le Cantal et les Cévennes, les Pyrénées orientales, la vallée de l'Adour, les Landes de Gascogne... mais aussi, hors du territoire national, la Galice et les Provinces du Québec ; toutes régions caractérisées aujourd'hui encore par un habitat dispersé. Au total, les études de ce livre portent donc sur des domaines tout à fait neufs de la recherche qui pourront nourrir la réflexion des aménageurs et les spécialistes du tourisme culturel. Ils trouveront dans ces travaux des appuis théoriques et pratiques qui leur permettront de poursuivre une politique de valorisation de ce patrimoine extrêmement riche.

  • Dans leur pratique, les soignants font quotidiennement face à des problématiques d'ordre relationnel, hiérarchique, clinique ou encore organisationnel. Ces difficultés ne se traitent pas de la même manière ni avec les mêmes outils. Souvent, il n'existe pas de solution parfaite à ces dilemmes, mais plusieurs réponses possibles. Éthique clinique permet aux étudiants, résidents et professionnels du milieu de la santé d'approfondir leur réflexion quant aux enjeux spécifiques de la clinique. Il leur propose de s'ouvrir à différentes approches (courants philosophiques et éthiques, liens entre éthique et droit, notions complexes de pluralisme des valeurs ou de qualité de vie) qui trouvent naturellement leur place dans la réalité de la clinique et viennent soutenir la réflexion éthique. Devant les multiples contraintes sociales, politiques et administratives d'une société en pleine effervescence, il est essentiel qu'ils puissent prendre conscience de ces méthodes et se les approprier afin de mieux saisir les nombreuses dimensions de la clinique contemporaine et d'aborder des situations concrètes telles qu'elles sont vécues sur le terrain.

  • Hidalgo, gentleman, officier, letrado, yeoman ou croquant, les sociétés anglaise, française et espagnole du xviie siècle sont riches de figures sociales héritées des siècles précédents. Mais cette période d'affirmation de l'État, de tour de vis fiscal, de pestes, de famines et de développements des villes est également traversée par des bouleversements sociaux massifs. De Don Quichotte aux précieuses, des bourgeois gnetilshommes aux picaros, des élégants cavaliers de Van Dyck aux costumes sombres des nobles castillans, la littérature et la peinture ont élévé au rang d'archétype les types sociaux nés des mutations des sociétés du xviie siècle. Une vingtaine d'universitaires français et étrangers ont été sollicités pour écrire, en dix-huit chapitres et quatre parties, cette étude comparative des sociétés anglaise, espagnole et française au xviie siècle. Le plan en a été conçu pour traiter la question à la fois dans son ensemble et sous des éclairages divers. Mais, au-delà de cette exigence, l'objectif était de réaliser un ouvrage de référence. Les auteurs sont en effet tous spécialistes de la question qu'ils ont été chargés de traiter. Leurs contributions constituent à la fois un bilan des acquis de l'histoire sociale, une synthèse comparative à l'échelle de trois pays qui suivent des voies assez différentes au XVIIe siècle, une ouverture vers les recherches les plus récentes.

  • Le présent ouvrage rassemble une grande partie des articles et communications que Brigitte Maillard a écrits tout au long de sa carrière d'enseignante et de chercheur. Ils constituent à la fois un itinéraire de recherche et l'exploration minutieuse d'une région : la Touraine des xviie et xviiie siècles. Tous les grands chantiers qu'a ouverts l'histoire universitaire depuis les années soixante y sont abordés à travers le prisme de l'analyse régionale, qu'il s'agisse de la démographie et de ses prolongements culturels, de l'histoire sociale classique ou de celle des femmes, de l'étude de la société rurale ou de celle de la ville. On trouvera dans cet ouvrage à la fois l'évocation des premiers travaux de la démographie historique - la naissance, la mort, l'illégitimité - mais aussi l'histoire de la famille et des désordres conjugaux, celle de la rumeur et des enlèvements d'enfants... La question de l'encadrement social y est abordée par plusieurs angles : les visites pastorales, la création de paroisses, l'impôt royal ou la justice seigneuriale. Les lecteurs des Campagnes de Touraine y retrouveront vignerons, journaliers et laboureurs, mais ils y découvriront aussi les villes de cette région à travers l'histoire des émeutes de subsistance, celle de l'industrialisation, de la médicalisation, du crédit et de la circulation de l'argent. L'ensemble constitue un ouvrage d'une grande unité qui devrait satisfaire autant les historiens de la France d'Ancien Régime que les amateurs tourangeaux d'histoire régionale.

empty