Amandine

  • Encore à corps

    Amandine

    Dans « Encore à corps », Amandine forme une délicate dentelle de mots autour d'un amour passionnel, à la fois animal et tendre. Elle dépeint en mots comme en images l'envoûtante danse de la séduction, celle qui prend le corps et saisit le coeur dans son rythme velours et sensuel. Une façon de voir l'amour matérialisé dans les rapports charnels qui s'est un peu perdue, qu'elle nous fait un peu retrouver, le temps d'un poème illustré.

  • Dans À mains nues, Amandine Dhée explore la question du désir à la lumière du parcours d'une femme et de ses expériences sexuelles et affectives. Comment devenir soi-même dans une société où les discours tout faits et les modèles prêts à penser foisonnent ? La narratrice revisite toute sa vie, de l'enfance à l'âge adulte et se projette à l'âge de la vieillesse.
    La réflexion féministe apparaît à chacun de ces âges de la vie.
    Amandine Dhée poursuit ainsi la réflexion entamée en 2017 avec La femme brouillon sur la représentation des femmes dans l'imaginaire collectif et leur émancipation.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Amandine Dhée est écrivaine et comédienne. L'émancipation, notre rapport à autrui et à notre environnement de vie sont les thèmes récurrents qui marquent son travail, distingué par le prix Hors Concours pour La femme brouillon en 2017.
    Son besoin d'exploration des formes l'amène régulièrement sur scène pour partager ses textes lors de lectures musicales ou encore pour y interpréter un rôle dans l'adaptation de ceux destinés
    au théâtre.

  • Je suis une personne née sous X, qui ne possède rien de son passé : ni antécédents médicaux, ni arbre généalogique, ni mémoire familiale. Je dois donc écrire mon histoire pour ne pas être qu'une somme de silences, de traumas et de dépossessions. Ce livre est une trace, une archive, une pièce du puzzle que je tente de compléter grâce à l'analyse politique de ce qui m'arrive.
    On oublie trop souvent que si des familles sont constituées par l'adoption, c'est parce que d'autres, plus précaires, ont été détruites. Qu'il s'agisse des rapports de classes, des inégalités mondiales ou du continuum colonial, en contexte occidental, l'adoption est inscrite dans une histoire de violences. C'est de cette histoire que les personnes adoptées héritent ; contre ses persistances qu'elles luttent.
    Devons-nous être une
    tabula rasa pour que l'adoption fonctionne ? Qui sont nos
    vrais parents ? Est-ce une chance d'être adoptée ? Suis-je une
    vraie Noire ? Cet essai autobiographique invite à s'interroger sur l'identité, la filiation et la parentalité à partir du regard que nous, personnes adoptées, posons sur la famille et la société.

  • Discutant avec ses amis sur les réseaux sociaux, Mistinguette tombe
    par hasard sur une vidéo d'une élève de son école. Tout d'abord
    amusée, notre petite héroïne changera néanmoins rapidement d'avis
    lorsqu'elle retrouvera le lendemain cette même camarade en salle de
    permanence la tête basse. Apprenant qu'elle s'appelle Maryam et
    qu'elle est dans la même classe que son boyfriend secret Timothée,
    Cloé souhaitera en savoir plus. Elle découvrira alors l'impensable :
    cette jeune fille est tout bonnement cyberharcelée par un certain Lol
    !

  • Le meilleur moyen d'éradiquer la mère parfaite, c'est de glandouiller.
    Le terme est important car il n'appelle à aucune espèce de réalisation, il est l'ennemi du mot concilier. Car si faire voeu d'inutilité est déjà courageux dans notre société, pour une mère, c'est la subversion absolue.
    Le jour où je refuse d'accompagner père et bébé à un déjeuner dominical pour traîner en pyjama toute la journée, je sens que je tiens quelque chose.
    "J'ai écrit ce texte pour frayer mon propre chemin parmi les discours dominants sur la maternité. J'ai aussi voulu témoigner de mes propres contradictions, de mon ambivalence dans le rapport à la norme, la tentation d'y céder. Face à ce moment de grande fragilité et d'?immense vulnérabilité, la société continue de vouloir produire des mères parfaites. Or la mère parfaite fait partie des Grands Projets Inutiles à dénoncer absolument. Il m'a paru important de me positionner clairement en tant que féministe parce que je veux donner un éclairage politique à mon expérience intime.
    J'ai voulu un texte court. Plus que jamais, j'avais envie de tranchant, d'aigu, et surtout pas d'une langue enrobante ou maternante."
    Amandine Dhée
    Un récit de vie féministe qui aborde le thème de la maternité sur un ton incisif et criant de vérité !
    EXTRAIT
    L'employé de la mutuelle s'étonne que je ne connaisse pas la durée du congé auquel j'ai droit, comme si ma vie n'avait été qu'une longue préparation à la maternité. S'imagine-t-il que les femmes se retrouvent dans des grottes à la nuit tombée pour échanger ces informations ? Croit-il que ce soit naturel pour moi ?
    Il y a toujours un moment où on rappelle à une femme le sens profond de son existence : procréer. Toujours un ami, une tante, un dentiste pour lui rappeler qu'elle n'a pas encore d'enfant. Et la voilà sommée de se justifier. Soupçonnée de souffrir secrètement d'une carence de maternité ou de transférer son amour maternel sur un chat.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Amandine Dhée parle ici tout à la fois de « la joie de rencontrer son enfant » et de la façon de se cramponner à l'essentiel « une fois retombée sur [ses] pattes ». L'éveil politique, la création, « et surtout rester une femme brouillon ». Le livre, lui, est pleinement accompli. - Catherine Painset, La Voix du Nord
    Une échographie truculente des aléas de la maternité ! On n'a jamais autant adoré ces mères brouillons et imparfaites ! - La librairie des éditeurs associés à Paris
    Un livre qui pose un regard décapant, drôle et intelligent sur la grossesse, voilà qui ne se refuse pas, quel que soit son âge ! - Cathulu, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Amandine Dhée est née en 1980 à Lille, faisant vraisemblablement la joie de son entourage.
    Elle étudie et ensuite fait un vrai travail.
    Elle partage ses mots à de nombreuses scènes ouvertes.
    Elle cherche les oreilles des autres en théâtre de rue.
    Elle constate avec effroi que l'envie de triturer les mots prend de plus en plus de place...

  • Marco connaît les mille secrets de Holland Island : les dunes où il aime jouer, les cachettes dans les arbres, et surtout les oiseaux, dont il sait imiter tous les cris. Il en connaît aussi les dangers. Les serpents qui se cachent dans les marais. Le vent qui souffle parfois très fort. Et la mer, qui peut être cruelle. Cette année-là, en 1917, deux événements ébranlent le petit monde merveilleux de Marco : son grand frère Tom part pour la guerre en Europe, et une terrible tempête menace d'engloutir son île. Mais pas question de se rendre sans combattre !

  • Une nouvelle aventure pour Cartoon, le chat de Mistinguette !
    Désormais âgé de 6 mois, Cartoon n'est plus le petit chaton qu'il
    était encore il y a quelques semaines. Le temps est passé si vite que
    ni lui ni ses maîtres ne sont préparés à ce terrible phénomène qui va
    bouleverser profondément le quotidien de toute la famille :
    l'adolescence.

  • Au collège Brassens, Chloé et ses camarades de 3ème B apprennent de
    la bouche de M. Costa - leur professeur principal - que certains
    d'entre eux vont pouvoir débuter un projet d'établissement
    interclasses autour de l'environnement. Accompagnés d'une jeune
    professionnelle d'horticulture prénommée Hortense Mercier et d'un
    original caméraman du nom de Franck Lesueur, les élèves mobilisés
    devront dès lors s'occuper d'un potager partagé bio et de la
    confection d'un hôtel à insectes, tout cela filmé en quasi continu.
    L'équipe de nos 3 amis sera complétée d'office par Anissa, la peste
    du collège, inscrite par M. Costa après s'être moquée de ses
    camarades. Fort de ce fait, n'y pouvant plus rien, elle mobilisera
    dès lors aussitôt ses deux chipies de copines afin qu'elles la
    rejoignent dans l'aventure.

  • Jeune adulte, aujourd'hui écrivaine, la narratrice s'interroge sur l'histoire qui l'a façonnée avec laquelle elle doit encore composer aujourd'hui. Elle se remémore les épisodes marquants de sa vie tout en questionnant ses choix les plus récents. Et puis ça fait bête d'être triste en maillot de bain pourrait bien être le parcours d'une émancipation à travers les âges et les usages. Une confrontation aux codes déterminés, inculqués pour le bien-être de chacun à l'école, dans la famille ou encore dans le monde du travail et qui, selon Amandine Dhée, s'avèrent ressembler davantage à des promesses désespérées et mensongères plutôt qu'à un réel cheminement épanouissant. Et ça commence à la naissance, premier chapitre, où déjà le regard des autres pèse : « Elle est laide, aurait dit ma grand-mère lorsque je suis venue au monde.» Le lecteur suit à la fois le parcours de la narratrice dans une histoire qu'elle souhaite faire sienne et sa réflexion à propos d'une écriture naissante, qui s'affirmeront simultanément. L'enfant devient l'adulte que la narratrice a choisi d'être. Souvent bref, les chapitres s'enchaînent avec la force évocatrice d'un Haïku. Quelques mots suffisent à Amandine Dhée pour installer le décor et la complexité des sentiments.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Amandine Dhée est écrivaine et comédienne. L'émancipation, notre rapport à autrui et à notre environnement de vie sont les thèmes récurrents qui marquent son travail, distingué par le prix Hors Concours pour La femme brouillon en 2017. Son besoin d'exploration des formes l'amène régulièrement sur scène pour partager ses textes lors de lectures musicales ou encore pour y interpréter un rôle dans l'adaptation de ceux destinés au théâtre.

  • Suite à un déménagement, Chloé, Mistinguette pour les intimes, va vivre sa rentrée en 4e au sein d'un nouvel établissement. Plutôt réservée et un brin gaffeuse, réussira-t-elle a devenir populaire en côtoyant les chipies les plus glamour du collège ? Parviendra-t-elle à se faire remarquer par le bel Alexandre ?Découvrez-le en suivant cette irrésistible quête du bonheur !

  • Alors que toute la classe sera en effervescence pour préparer la
    venue imminente des corres', l'attente se révélera terriblement
    stressante pour Chloé qui maîtrise mal l'anglais. Elle n'osera
    presque pas adresser la parole à sa timide corres' Kathleen. Des
    incompréhensions s'enchaîneront dès lors entre les deux filles.
    Ethan, un autre correspondant anglais les aidera à débloquer la
    situation. Malgré la barrière de la langue, les deux correspondantes
    parviendront-elles à se comprendre ? Ethan réussira-t-il à redonner
    le sourire à Chloé ?

  • Rapido après le boulot Nouv.

    Plein d'idées pour cuisiner  des petits plats gourmands en moins de 30 minutes ! Burgers à l'avocat, salade à l'halloumi grillé, potage de la Méditerranée, one pot pasta aux légumes, risotto au chorizo et poulet, roulades de dinde au bacon, cassoulet express, moules au curry...
    - 100 délicieuses recettes simples et rapides  !
    - Des ingrédients faciles à trouver
    - 3 étapes max

  • Un voyage au ski surprise pendant les vacances de Noël ! Ce que Mistinguette redoute par-dessus tout ! Le ski, elle n'en a jamais fait... Son quotidien va être bouleversé, ce qui ne l'enchante guère. Heureusement, ses amis répondront toujours présents et ses histoires de coeur prendront une nouvelle tournure...

  • Amouksan est la doyenne de l'humanité. Elle vit en Sibérie, au bord du monde, près du domaine des esprits. À présent, il ne lui reste que ses souvenirs, et trois objets précieux qu'on lui a offerts : un talisman en cuir, une pochette de photos, et une magnifique robe qu'elle a portée une seule fois, il y a très, très, très longtemps. Son père trappeur aurait voulu un garçon, pour lui apprendre à chasser le renne l'hiver, et le saumon l'été. Alors, il a élevé Amouksan comme un garçon. Mais cette année-là, c'est un géant revenu du fond des âges qu'ils vont découvrir ensemble. Un mammouth. Il allait leur offrir la plus incroyable aventure de leur vie.

  • Les vacances de février venues, Chloé est envoyée par ses parents prendre le bon air de Bretagne, chez sa grand-mère Angèle. Accompagnée de son petit frère, son chat, mais aussi de son oncle Étienne qui souhaite se mettre au vert afin de trouver l'inspiration musicale, notre jeune héroïne n'est pas vraiment enchantée à l'idée de se retrouver isolée dans la maison de sa mamie. Néanmoins, c'est lors d'une incartade dans le grenier que Mistinguette retrouve des petits mots et dessins qu'elle échangeait dans son enfance avec le jeune Maël, garçon des environs. Après s'être remémorée les jolis moments passés ensemble, Chloé n'aura plus qu'une idée en tête : le retrouver !

  • Vous en avez marre de chercher des idées de repas tous les soirs  ? Découvrez 35 recettes simples et gourmandes qui mettent à l'honneur un ingrédient indissociable de notre alimentation : l'oeuf !
    5 ingrédients, faciles à trouver, 3 étapes de préparation, et hop, votre plat est prêt à déguster !

  • De courtes histoires composent ce roman de la ville si particulier, le premier texte d'Amandine Dhée, où l'on découvrait alors avec jubilation ce ton décalé et cet humour parfois corrosif qui lui sont propres.
    Dans Du bulgom et des hommes, l'autrice-narratrice, dans un monologue adressé directement au lecteur ou à la lectrice, décortique avec humour des situations absurdes auxquelles sont confronté.e.s la plupart des citadin.e.s d'une grande ville. Vieilles dames armées, super-héros souterrains, conseillers municipaux inspirés... sont autant de personnages inventés pour mieux saisir l'absurdité de ce monde. À la façon d'un documentaire animalier, Amandine Dhée passe au crible les comportements humains en milieu urbain.
    Au risque de se répéter, c'est jubilatoire, que l'on soit citadin ou non !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Amandine Dhée est écrivaine et comédienne. L'émancipation, notre rapport à autrui et à notre environnement de vie sont les thèmes récurrents qui marquent son travail, distingué par le prix Hors Concours pour La femme brouillon en 2017.
    Son besoin d'exploration des formes l'amène régulièrement sur scène pour partager ses textes lors de lectures musicales ou encore pour y interpréter un rôle dans l'adaptation de ceux destinés au théâtre.

  • Pour une éducation non-sexiste des filles et des garçons
      Comment permettre à ses enfants de choisir librement une activité sportive ou artistique  ? Que faire face à une maîtresse qui enchaîne les stéréotypes sexistes ? L'égalité passe-t-elle aussi par les vêtements et les jouets ? 
    En partant de situations auxquelles sont confrontés tous les parents - dès la grossesse -, Amandine Hancewicz et Manuela Spinelli, spécialistes des questions d'égalité entre les femmes et les hommes, décortiquent les stéréotypes et injonctions auxquels les enfants sont soumis·es. À travers ce livre instructif et engagé, elles ouvrent la réflexion sur ce qu'on juge « normal » par convention sociale, et appellent à des changements structurels, tel que l'allongement du congé paternité. Et si sortir des clichés permettait d'offrir plus d'égalité et surtout plus de bonheur à nos enfants ? 
    Une invitation au dialogue, à la réflexion et à la remise en question des rôles genrés que la société nous impose. Libérateur ! 
    «  Éduquer sans préjugés  pourra trouver sa place au rayon « manuels pour être un parent à peu près responsable » de votre bibliothèque, tant, sans injonction ni culpabilisation, il éclaire le chemin vers une éducation non sexiste.  »  Causette 

  • Chloé part faire du camping avec sa famille. Momentanément éloignée d'Alexandre, c'est tout naturellement qu'elle fait de nouvelles connaissances : meilleure amie qu'elle n'avait pas jusqu'alors, nouveaux garçons pour qui elle craque un tantinet...Comme tout est nouveau, tout est également plus simple. C'est la possibilité pour elle de se créer une nouvelle image, bien plus facile de changer de personnalité avec des gens que l'on ne connaît pas. Mais ne prend-t-on pas le risque de se perdre un peu ?

  • Le Bout du Monde, c'est là qu'est partie habiter la grand-mère d'Hannah. Un endroit perdu à l'est de l'Australie. La première ville est à soixante kilomètres, le premier voisin presque aussi loin. Ici, on peut se consacrer aux deux choses les plus importantes : vivre en pleine nature et lire, sans être dérangé par personne. On peut aussi garder ses secrets. Et elle en a, des secrets, sa grand-mère. Des secrets qui remontent à des temps très anciens. Des secrets qui ont la forme d'empreintes et de touffes de poils. Des secrets de la plus haute importance. Des secrets qui font battre le coeur, et même un peu trop vite.

  • A peine les cours commencés, qu'il est déjà l'heure pour Chloé d'effectuer son stage d'observation de 3e. Prise de cours, c'est à contre coeur qu'elle accepte un stage de dernière minute avec Anissa, sa rivale de toujours, dans une agence de relooking dirigée par une vieille dame peu avenante. Une semaine infernale commence donc où Mistinguette devra apprendre à gérer son stress, et surtout ne compter que sur sa propre motivation pour faire face aux multiples péripéties...L'histoire se compose de 3 chapitres illustrés par des pages de rapport de stage + un quizz à la fin « Quel stage te conviendrait le mieux ? »

  • Ça y est ! Mistinguette entre en 3e ! Une année très attendue où elle devient « La Grande » du collège, statut très envié par la petite nouvelle de 6e, Elise, à qui elle s'est vite attachée. La 3e, c'est aussi l'année de la responsabilisation. Mistinguette a enfin le droit d'aller sur Internet et de tenir son propre blog. Un passe-temps qui la rassure alors qu'Alexandre entre en 2nde en internat et qu'elle ne le voit plus que le week-end... Mais sa vie de rêve est vite bouleversée quand elle découvre que sa petite protégée subit les persécutions des trois pestes du collège. Son blog va donc devenir un outil de dénonciation pour lutter contre cette injustice...

  • C'est à peine revenue de son stage d'observation de 3ème que Chloé apprend la terrible nouvelle. Alexandre, son amoureux, sera d'ici deux semaines contraint de suivre ses parents à l'étranger. Abasourdie et totalement chamboulée par cette annonce, la séparation à venir d'avec son boy-friend sera dès lors vécue par Mistinguette comme un véritable drame personnel. Tout d'abord perdue, elle ne pourra dans un premier temps que subir la situation, se refermant on ne peut plus dangereusement sur elle-même. Notre jeune héroïne fera tout simplement le dur apprentissage de la vie. Les aides extérieures ainsi que le temps faisant son oeuvre, elle réussira néanmoins à finalement positivement réinvestir le monde. extérieur, compréhension et reconstruction devenant ses leitmotivs.

  • J'ai rencontré Snowball un jour où je n'avais pas très envie d'aller à l'école. Je traînais le long de la digue d'Industrial Canal. Quand je l'ai pris dans mes bras, il était si léger que j'ai eu l'impression de soulever une boule de coton. « Wiiiff ! Wiiiff ! » a-t-il fait. Ça voulait dire : « Je veux rester avec toi. » La petite langue rose de Snowball me chatouillait les doigts, et j'ai tout de suite compris que plus rien, jamais, ne pourrait nous séparer. Pas même un ouragan de catégorie 5.

empty