Alexis Buffet

  • Bestiaire subtil est constitué de proses contemplatives du monde minuscule des insectes dans une langue disparue dont Alexis Buffet recueille, pour mieux se les approprier, les cendres volatiles. Brouillant les postures énonciatives et jouant sur des modèles qu'il se plaît à subvertir, l'auteur fait de l'insecte le vecteur fantasmatique d'une « rêverie-méditation sur l'homme, sur le monde, sur le temps, sur la création poétique » et l'érige en « acteur d'une histoire universelle » (Catherine Fromilhague). Sans doute le constat peut-il être étendu aux autres parties du recueil qui traitent les souvenirs et la terre de l'enfance comme un « monde révolu » que la langue a moins à charge de ressusciter dans sa véracité que de transmuer en « une sorte de réalisme supérieur, qui va jusqu'à la vision » (Bernard Dilasser).

  • 1917 : l'Amérique déborde massivement ses frontières, avec ses soldats, son jazz, son cinéma, sa littérature et ses capitaux. La France regarde, fas­cinée, inquiète : est-ce la fin de l'Europe ? le début d'un monde nouveau ? Pour les écrivains français, c'est à tout le moins un soudain élargissement de l'horizon, l'avènement d'un nouvel imaginaire des États-Unis. Ce livre enquête sur ce bouleversement des représentations de l'Amérique qui, dans l'entre-deux-guerres, touche aussi bien les avant-gardes que les antimodernes, les fascistes comme les communistes, les humanistes tout autant que les non-conformistes. Même ceux qui refusent de s'y intéresser ont leur place sur l'échiquier où se dessine l'avenir d'une modernité esthétique et politique, chargée d'enjeux existentiels, éthiques, civilisationnels : l'Amérique ou l'anti-Neutre par excellence. Découvrir ou relire les textes qu'Aragon, Bazalgette, Céline, Cendrars, Cocteau, Drieu La Rochelle, Duhamel, Gide, Giono, Morand, Nizan, Pozner ou Soupault, parmi beaucoup d'autres, ont écrits à la lueur du Nouveau Monde, c'est comprendre comment, tout en se faisant l'écho d'un discours et d'un imaginaire d'époque - moins unanimement anti­américains qu'on ne l'avait cru jusqu'ici-, chacun de ces écrivains a eu sa propre manière d'inventer l'Amérique. Une invention qui continue de parler au lecteur d'aujourd'hui.

empty