Alexie Tcheuyap

  • Cet ouvrage consacré aux multiples facettes de l'oeuvre de l'écrivain congolais Pius Ngandu Nkashama est la radioscopie d'un parcours littéraire et philosophique dense, la trajectoire d'une conscience politique unique, le dépouillement d'une pensée cohérente toujours en mouvement et l'investigation d'une écriture poétique qui s'est imposée depuis la parution de La délivrance d'Ilunga (1977) comme une des plus puissantes balises de l'univers intellectuel africain.

  • Pourquoi la peur reste-t-elle prise en charge par des écrivains africains de générations différentes ? Quelles configurations sociopolitiques se dessinent lorsqu'on passe de l'État espéré de droit à l'État d'insécurité absolue? Avoir peur serait-il un paradigme essentiel de lisibilité de l'expérience postcoloniale ?
    Partant d'une analyse transversale du roman africain de langue française, les auteurs mettent en lumière la vulnérabilité de sujets qui, suppliciés par des épidémies ou des catastrophes de tous ordres, vivant dans la hantise d'être muselés, arrêtés, torturés par les « forces de l'ordre », milices, bandes criminelles et terroristes islamistes infestant des autocraties tropicales, sont promis à une fin tragique.
    En offrant des pistes essentielles pour l'interprétation de l'insécurité comme signe, cet essai construit des hypothèses sur le rôle de l'État et le sens du politique en contexte de déréliction. Il détermine également les conditions de possibilités d'une véritable émancipation dans une conjoncture où les autoritarismes les plus brutaux sont pris de panique.

  • De l'écrit à l'écran est le premier ouvrage qui aborde la question de la réécriture filmique du roman africain francophone. Il se sert de la sémiologie de l'image, de la poétique et des théories post-coloniales pour définir les enjeux théoriques, idéologiques et sémantiques régissant le passage des textes littéraires au cinéma. Il identifie des paramètres importants dans la poétique de l'écriture et montre le rôle de l'acte créateur dans l'altérité du texte dérivé, filmique, par rapport au texte de départ, littéraire. De ce fait, il formule des propositions novatrices par rapport aux interrogations purement spéculatives, thématiques ou idéologiques sur « l'adaptation », acte de recréation et de réécriture dont les mécanismes dépassent le seul cadre des cinémas africains.

  • L'oeuvre romanesque de Pius Ngandu Nkashama est parvenue à subjuguer l'imaginaire d'une génération qui avait été marquée par les turpitudes des dictatures imbéciles en Afrique. L'étude menée par Alexie Tcheuyap s'applique à tracer des pistes acceptables pour une lecture des discours mis en oeuvre, en cernant les liens entre l'esthétique développée et la " folie " qu'elle déploie. Elle se propose ainsi de compléter les réflexions antérieures sur le problème de la "déraison ", ou sur l'interprétabilité de ses corrélats littéraires.

empty