Alain Beaulieu

  • Réunies autour des thèmes de la métaphysique, l'éthique et la politique, les arts et l'esthétique, des approches variées permettent d'examiner la modernité de la philosophie deleuzienne. Un ensemble qui contribue à rendre un peu plus perceptible l'un des philosophes les plus inactuels de notre temps.

  • Le postier Passila accepte un poste vacant dans un village éloigné sur lequel plane une menace qui ne provient pas du volcan voisin Tipec, mais plutôt de l'accueil particulier que lui réservent les habitants de Ludovia...

  • Lors d'un voyage à l'étranger, Alain Beaulieu reçoit un courriel d'une lectrice qui lui demande son aide pour raconter sa propre histoire. Une première pour l'auteur, qui, dans les mois qui suivront, plongera à pieds joints dans les méandres de cette vie qui n'est pas la sienne.

    ||| Résumé :
    Ce que vous lirez dans les pages de ce livre est le résultat d'une rencontre insolite. Celle d'une jeune femme, Nadine Pilon, et de l'auteur, à qui elle racontera la suite des évènements qui sont venus bouleverser sa vie. Cela nous vaut un roman surprenant, aux voix entrecroisées, une autofiction dans laquelle l'auteur jongle avec le réel pour rendre compte de la vie peu banale de cette femme à qui on n'avait jamais dit qu'on peut mourir deux fois. Cette improbable collaboration nous invite, en filigrane, à préciser le regard que nous posons sur l'essentiel : l'amour, la famille, la mort et la maladie, notre rapport aux autres et ce que nous leur léguerons avant de nous éclipser pour de bon.

    ||| L'auteur :
    Alain Beaulieu a remporté à deux reprises le prix de création littéraire Bibliothèque de Québec - Salon international du livre de Québec et son roman Le postier Passila (Actes Sud, 2010) a été sélectionné pour un Prix du Gouverneur général du Canada. Son dernier roman, intitulé L'interrogatoire de Salim Belfakir (Druide, 2016), lui a valu une nomination pour le prix France-Québec 2017.

  • La vie de Manuel Anatole Mendoza bascule le matin où il découvre le corps inanimé de sa femme, Gabriela, victime d'une défaillance Du coeur. Sur un coup de tête, Manuel décide de quitter son poste de médecin à l'hôpital local pour tenter de sauver la maison d'édition fondée par Gabriela. Il
    reçoit alors un mystérieux manuscrit dont la lecture éveille en lui des soupçons relatifs à un moment trouble de son passé. Au volant de sa vieille Mercedes, Manuel devra rouler jusqu'aux Terres rouges, à l'autre bout du pays, pour trouver des réponses à ses questions et découvrir, au fil de ses
    errances, qu'on ne refait pas l'Histoire.

  • Avec ses cent ans, la Revue Politique et Parlementaire entre désormais dans le « club » restreint des revues et publications nées au siècle dernier, alors que nous abordons bientôt l'an 2000. L'exploit est amplifié, dans la mesure, où cette longévité correspond au XXe siècle avec ses tragédies, ses guerres, ses évolutions ou révolutions et que le contenu de la revue est tout simplement une tranche d'histoire, de France ou du monde. La RPP a survécu à trois républiques et à deux guerres mondiales ; ses auteurs ou collaborateurs font donc partie de notre « Panthéon » politique : ainsi Jules Simon, Alexandre Ribot, Waldeck-Rousseau - qui fut l'un des premiers actionnaires - Léon Bourgeois, Raymond Poincaré, Paul Doumer, René Viviani, Paul Deschanel, etc. ont été parmi ceux qui, chefs de gouvernement ou présidents de la République, ont su apporter leur contribution à cette revue. Dans les années trente, un militaire tel le Colonel De Gaulle y a exposé ses conceptions de la guerre mécanisée, reprises à leur compte par les Allemands en 1940, ou plus tard un économiste comme Jacques Rueff, y a défendu les vertus de l'étalon-or. Tous les hommes politiques de la quatrième République, que ce soit Vincent Auriol, Guy Mollet, Edgar Faure, Edouard Bonnefous, Mendès France ou Paul Reynaud ont pu s'y exprimer, rejoignant ainsi ceux qui ont dirigé ou dirigent le pays, tels Georges Pompidou, Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand, ou ceux qui sont les acteurs de notre débat politique d'aujourd'hui tels Jacques Delors, Philippe Séguin, Jacques Barrot, Lionel Jospin, Pierre Mauroy, Roland Dumas, Martine Aubry, Maurice Schumann ou Noël Mamère, etc. Les intellectuels qui réfléchissent sur notre société ont également droit de cité dans la revue, comme l'ont prouvé Raymond Aron, Bertrand de Jouvenel, Jean Rostand, Alain Touraine, Alain Finkielkraut, Dominique Wolton et Hélène Carrère d'Encausse. Ainsi, tour à tour du côté du pouvoir ou de l'opposition, la Revue Politique et Parlementaire, témoin perspicace et attentif de la scène politique, a toujours prôné les valeurs de la république, ce qu'a confirmé son refus de paraître pendant la période de l'occupation allemande. À travers le prisme de cet ouvrage, le lecteur pourra comprendre de quelle manière s'est construit le XXe siècle et comment, malgré la permanence de certains problèmes - les batailles du quinquennat et celle de la représentation proportionnelle étaient déjà d'actualité il y a près d'un siècle - pourra se façonner le XXIe siècle qui « libéré du communisme, retrouve ses pesanteurs d'avant-guerre... »

  • Novembre avant la fin

    Alain Beaulieu

    • Hamac
    • 15 Septembre 2020

    Décédé récemment, un écrivain vient hanter les séances d'écriture de sa petite-fille, lui prodiguant conseils et encouragements, mais aussi tendresse et protection. Offertes avec humour, empathie et une pointe d'autodérision, les remarques de ce mentor vaporeux portent autant sur les outils de l'écrivain, liés au langage et à la structure du récit, que sur ce qui doit l'animer plus profondément dans la pratique de son art. Ouvrage de fiction et de réflexion sur la création littéraire, Novembre avant la fin ouvre des pistes et balise les sentiers sans jamais imposer de direction. Ce livre est destiné à celui ou à celle qui entreprend ou poursuit une démarche d'écriture littéraire, pour que chacun.e parvienne là où il doit aller, c'est-à-dire dans la vérité unique de sa subjectivité, mise en forme dans ce qui deviendra une oeuvre d'art.

  • L'histoire touchante d'une femme et de son enfant, trompés et sauvés par ce que l'Amérique moderne a à leur offrir : du plus violent au plus réconfortant...

    Parce qu'il leur a permis d'éviter les griffes d'un réseau de traite des femmes, Nick Delwigan se sent responsable de Lonie et de son jeune fils, Ludo, tous deux venus du Bélize avec l'espoir d'une vie meilleure. Nick, homme juste et bon, demande à sa soeur Maureen de les héberger pour un temps. Or, le destin leur réserve une épreuve accablante qui nous fera découvrir une Amérique porteuse de tous ses paradoxes. Comment la vie pourra-t-elle suivre son cours si celui-ci coule dans le lit d'une rivière de mensonges ?

  • Cet ouvrage réunit des articles préparés à la suite du colloque organisé en 2007 en l'honneur de Denys Delâge et de Réal Ouellet, respectivement professeurs au Département de sociologie et au Département des littératures de l'Université Laval. Ce colloque se voulait une occasion de souligner les carrières de ces deux éminents chercheurs, mais aussi un moment pour explorer, dans une perspective interdisciplinaire, de nouvelles avenues dans l'étude des relations entre les Européens, leurs descendants en Amérique et les Autochtones. Pour rendre compte de la diversité de ces relations et de leur importance dans l'histoire du Canada, le colloque proposait de les aborder à partir de trois concepts clés : représentation, métissage et pouvoir. Ces concepts, qui se trouvent au coeur des recherches des dernières années sur les Autochtones, rejoignent aussi les grandes orientations des travaux menés par les deux chercheurs honorés à cette occasion. Les articles qui composent cet ouvrage sont regroupés autour de cinq thèmes : méthodes et sources; relations de voyage et édition critique; corps et colonialisme; représentation de l'Autre; représentation de soi et identité.

  • Tout commence un soir d'hiver, au chic bar Le Croissant d'Or. Le spectacle d'un nain grivois et d'une danseuse nue obèse, accompagnés au piano droit par un vieil Irlan­dais au talent mal canalisé, va bientôt commencer. Notre homme, assis au comptoir devant la bière que vient de lui servir Naomi, fille de la propriétaire des lieux et bar­maid à ses heures, ne se doute pas que la belle Métisse l'entraînera bientôt dans une virée dont il ne se remettra jamais. Sous le joug d'Aribert Heim, ancien médecin nazi aujourd'hui repentant, il perdra tous ses repères, même les plus intimes, en sautant d'une époque à une autre de sa vie sans arriver à les relier les unes aux autres.

  • Écrites à quelques années d'intervalle, les deux pièces de ce recueil de textes pour le théâtre sont, selon l'expression de l'auteur, des drames familiaux pour quatuor à « cordes vocales ».


    Avec Materna et Tant pis, Alain Beaulieu réussit à trouver le mot juste pour nous faire vivre les drames qui secouent ses personnages, avec des répliques souvent crues, mais combien authentiques.


    Materna


    Après cinq ans de prison pour meurtre, Catherine rentre chez elle. Guillaume, son ancien amoureux, n'est plus là, mais rien n'a bougé dans l'appartement. Guillaume partage désormais sa vie avec Fanny, la soeur de Catherine. Alors que la mère des deux femmes tente d'élucider le passé, le geste horrible posé cinq ans auparavant révélera le trouble de l'histoire de cette famille démolie.


    Personnages : Catherine, 31 ans, Guillaume, 29 ans, Fanny, 29 ans, la mère, 56 ans.

    Tant pis

    D'un côté, la mère et son fils, François, enfant-roi qui, à dix-huit ans, tombera abruptement de son trône. De l'autre, le père et sa fille, Stéphanie, qui s'apprête à quitter le cocon paternel pour aller étudier dans une autre ville lorsque la vie la couvrira d'une chape dont elle ne se déprendra pas.

    Échafaudée sur le modèle d'une partition musicale - avec ses duos, ses trios, ses quatuors et son rapport au public très particulier -, la pièce dévoile ce qui reste d'une famille éclatée et plutôt dysfonctionnelle après la révélation d'une vérité si lourde que tombent une à une les dernières défenses des parents, eux-mêmes à l'origine du grand mensonge. Une histoire d'amour et d'abandon, de souffrance et de haine qui nous rejoint tous, d'une manière ou d'une autre, parce qu'elle parle de nous, fils, filles, pères ou mères.


    Personnages : La mère, 44 ans, le père, 46 ans, le fils, 18 ans, la fille, 20 ans.

  • Vingt ans après leur fin abrupte, et malgré le caractère encore partiel de la réception de son travail (la moitié des leçons au Collège de France demeu-rent non publiées), les analyses du pouvoir élaborées par Michel Foucault (1926-1984) ont une influence durable sur un nombre impressionnant de sphères du savoir et de domaines de pratique. Foucault détruit le modèle classique du pouvoir conçu comme la possession d'une figure souveraine ou d'une classe sociale dominante. Il réforme les théories traditionnelles pour mieux rendre compte des techniques extra-institutionnelles de contrôle. Ces exercices de pouvoir immanents se manifestent sous des formes multiples et subtiles dans notre contexte " libéral " où la qualité des gouvernements se réduit le plus souvent à des capacités de gestion qui ouvrent sur une déresponsabilisation sociale grandissante. Foucault fait état de cette situation en analysant les formes variées du pouvoir qui s'exercent à travers des pratiques d'auto-gouvernance des individus et des populations. Les outils conceptuels qu'il développe (savoir/pouvoir, discipline, biopolitique, gouvernementalité...) permettent d'expliquer ces nouveaux modes de contrôle qui répondent à une logique inédite de décentralisation des pouvoirs étatiques en affectant toutes les conditions d'organisation de la vie dans nos sociétés (médicalisation, législation, criminalisation, judiciarisation, urbanisation...). Les contributions ici réunies rendent hommage à l'un des observateurs les plus éclairés des transformations de notre actualité. Elles ont été présentées à l'occasion d'un colloque international organisé à Montréal en mai 2004.

  • Le père des jumeaux Jade et Jonas Jolicoeur a disparu au cours d´une mission de paix en Orientie. Grâce à un étrange personnage tout droit sorti d´une bande dessinée et à une fée exécrable haute comme trois pois, les deux enfants tenteront l´impossible afin de retrouver leur père. C´est ainsi que s´amorce une grande traversée vers une contrée qui ne laissera personne indifférent...
    Voilà un roman d´aventures qu´Alain Beaulieu destine aux bons lecteurs de 10 ans et plus. Une odyssée fantastique dans un pays en guerre, une histoire étonnante qui parle de paix et de solidarité.
    Jade et Jonas sont jumeaux. Ils vivent seuls avec leur mère Julie depuis que leur père Jean est parti pour une mission de paix en Orientie. Ça fait déjà plusieurs mois qu´il est là-bas et ils sont toujours sans nouvelles de lui. Une lettre, pas très rassurante, puis plus rien... Est-il toujours vivant? A-t-il pu, comme le croit leur mère, les abandonner pour refaire sa vie là-bas ? Les jumeaux veulent à tout prix en avoir le coeur net et cherchent un moyen d´aller le retrouver. Mais ils ne sont que des enfants, sans moyens, sans argent... C´est sans compter sur l´aide de Jamila et Mamed, de Jack, de la Grande Lucette, des parvus, une joyeuse bande de compagnons aux pouvoirs magiques qui les accompagneront tout au long de ce périlleux voyage en Orientie.

  • Selon certains critiques, Alain Beaulieu est à la ville de Québec ce que Michel Tremblay représente pour Montréal : un écrivain de SA ville. Rares en effet sont les auteurs qui ont donné vie à la Vieille Capitale avec une telle ferveur

  • Dans ce dernier roman de sa « trilogie filiale » commencée avec "Fou-Bar" et "Le Dernier lit", il pose de bien graves questions sur la paternité, la vraie et la fictive, et sur le destin actuel des fils. Voici un impressionnant tableau

  • Dany Laferrière qui s'entretient avec Albert Camus... Anne Hébert qui se fait taquiner par Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir... et Victor-Lévy Beaulieu qui se défile devant Jack Kerouac... Voici un huis clos improbable, mais ô combien réjouissant!
    Dans une mise en scène légère et carnavalesque, c'est à une véritable fête de la parole et de l'écriture que nous convie Alain Beaulieu. Sa connaissance raffinée de l'oeuvre des auteurs qu'il célèbre donne lieu à des échanges tantôt émouvants tantôt d'une irrésistible drôlerie, et sa maîtrise de leur écriture nous offre quelques pastiches tout à fait anthologiques.
    Pour notre plus grand plaisir, Alain Beaulieu a réuni une quarantaine d'écrivains, des hommes, des femmes, des vivants et des trépassés, autant de Québécois que de Français, pour un huis clos des plus délurés. De Gaston Miron et Jean-Paul Dubois à Amélie Nothomb et Yves Beauchemin ou Réjean Ducharme, tous ils ignorent la raison de leur énigmatique et subite collégialité. La rumeur veut qu'il serait question du sort de la littérature, de son avenir, voire de sa survie. Quand donc Bernard Pivot, leur hôte, se joindra-t-il à eux ? Qu'aura-t-il de si cataclysmique à leur apprendre ? Qu'est-ce que c'est que cette histoire de Cadillac blanche ? Et qui est cet énigmatique Bookie Joe qu'il semble craindre de leur présenter ? Le dénouement de ce fascinant huis clos sera à la mesure de l'événement : inattendu et méchamment intelligent.

  • Mention d'excellence : Prix littéraire des écrivains francophones d'Amérique (roman)

    Trois personnages, un jeune boulanger malouin qui n'a d'arabe que le nom, une assistante juridique fuyant sa mère hystérique et un policier mis à la retraite malgré lui, réunis par une histoire improbable - comme la vie nous en réserve parfois. En filigrane pointe une série de questionnements sur l'identité et la responsabilité individuelle dans un monde de plus en plus polarisé.

  • La saison des vacances débute, les touristes affluent. Nombreux sont ceux qui visiteront des lieux patrimoniaux. C'est donc un numéro estival de circonstances que propose la revue Continuité en explorant la relation entre tourisme et patrimoine. Ils se nourrissent mutuellement, s'allient bien souvent, mais quels sont les avantages et les inconvénients découlant de l'alliage tourisme et patrimoine ? Quelle est la place des attractions de moindre envergure dans l'offre de l'industrie touristique ? Comment innover dans la mise en valeur des vestiges de notre passé ? Continuité vous offre quelques pistes de réflexion. Ce numéro vous propose également un coup d'oeil sur la conversion de la maison Merry à Magog en lieu de mémoire citoyen, vous narre l'histoire derrière les traces étranges que portent un rocher sur la grève de la Rivière-Ouelle et vous offre un éclairage sur l'évolution des sentiers anciens avec Nathalie Coz, autrice du livre Le Québec à 5 km/h.

  • Des premiers contacts jusqu'au récent Plan Nord, la rencontre entre les Autochtones et les descendants des Européens est au coeur du développement économique, politique et culturel du territoire aujourd'hui nommé Québec. Cet héritage commun, avec ses contradictions et ses tensions, nous est parfois rappelé dans des circonstances difficiles, comme celles de la Crise d'Oka, qui est devenue un symbole des relations tendues entre Blancs et Amérindiens. Plus récemment, les images du mouvement Idle No More ont fait le tour de la planète, tel un cri du coeur rappelant la profondeur du fossé qui sépare les nations américaines.

    Écrit par des auteurs chevronnés issus de plusieurs disciplines - histoire, ethnographie, droit, science politique, linguistique, criminologie... -, cet ouvrage unique en son genre propose une série de dix-huit essais qui plongent au coeur des réalités et des enjeux historiques et contemporains des onze peuples autochtones du Québec.

  • Épidermes Nouv.

    Quatorze textes, quatorze écrivain.e.s qui explorent, par leur voix poétique ou narrée, différentes formes de manipulations du corps. Que les mutations soient contraintes, quotidiennes ou accidentelles, localisées ou absolues, tendres ou violentes, elles n'épargnent personne. Du réalisme à l'onirique, de l'intime au fictif, Épidermes met en scène des existences traversées de rencontres, de luttes et de transformations. Une constante demeure : le besoin criant de se sentir vivant.e.

  • Jade et Jonas sont désespérés. Madame Soleil n'a toujours pas trouvé comment leur rendre leur apparence normale et leur vie en est profondément perturbée. Leur seul espoir : dénicher une plante rare qui ne pousse qu'en Centralie, un pays lointain déchiré par les guérillas. La jungle aura-t-elle raison d'eux?


    Ingrid Bétancour a contribué bien malgré elle à faire connaître au monde entier la situation difficile de la Colombie. Dans Les Soleils bleus de Centralie, troisième et dernier tome de la trilogie Jade et Jonas, Alain Beaulieu nous fait découvrir la réalité des groupes révolutionnaires d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud. Suspense, coups d'éclat et démonstrations de courage stupéfiantes, voilà une fin éclatante pour une série vraiment unique!

    />
    Depuis leur retour d'Haïti, Jade et Jonas n'ont pas retrouvé le sourire. Pas plus que leur apparence normale, d'ailleurs... Désespérés, les jumeaux se raccrochent néanmoins à un mince espoir: la Bultiti, une plante rare qui pourrait permettre à Madame Soleil de leur concocter une potion magique. Mais c'est qu'elle pousse très loin, cette fameuse plante miracle...


    Courageux et téméraires, Jade et Jonas entreprendront la quête de leur vie dans les forêts denses de Centralie. Mais qui sait ce qui se cache vraiment dans les fourrés? Dans ce pays rongé par la misère et la grogne, des opposants se lèvent et s'organisent, et parfois, cela dérape dangereusement. Prise d'otages, fuite en hélicoptère et frissons sont au rendez-vous dans cette troisième aventure de Jade et Jonas. Heureusement que Jack Poissant, le célèbre héros de bande dessinée, n'est jamais bien loin pour les aider...

  • Avec la série Jade et Jonas, Alain Beaulieu jette un regard à la fois critique et sensible sur quelques points chauds du globe. Après le Moyen-Orient, il nous entraîne maintenant en Haïti, pour nous y faire découvrir les conditions de vie et, aussi, toutes les beautés cachées de ce pays qui ne demande qu'à refaire surface... si seulement on se donnait la peine de travailler en ce sens. Un livre touchant et porteur d'espoir qui montre bien que le choix des armes est rarement le meilleur. Pour tous.

    Il y a la chaleur écrasante de Port-au-Prince, puis la violence qui se terre à chaque coin de rue, prête à frapper. Dans la capitale d'Haïti se trouve Cité-Soleil, le bidonville des bidonvilles. Le plus dangereux aussi. C'est là, parmi la désolation et les beautés enfouies, que se retrouveront les jumeaux Jade et Jonas, un an après leur première aventure en Orientie.

    En compagnie de Jack Poissant, de leur grand-mère Jeannette et de Madame Soleil, une mystérieuse prêtresse vaudou, les adolescents parcourront les rues à la recherche de leurs parents et de leur petite soeur adoptive, enlevés par des mercenaires. Lancés aux trousses de terribles truands, les jumeaux devront faire face à bien des épreuves pour retrouver ceux qui leur sont chers, sans pour autant y laisser leur peau. À Port-au-Prince, ils comprendront que le mal engendre le mal, comme un animal qui se mord la queue...

  • Provides a new narrative history of the ancient world, from the beginnings of civilization in the ancient Near East and Egypt to the fall of Constantinople Written by an expert in the field, this book presents a narrative history of Babylon from the time of its First Dynasty (1880-1595) until the last centuries of the city's existence during the Hellenistic and Parthian periods (ca. 331-75 AD). Unlike other texts on Ancient Near Eastern and Mesopotamian history, it offers a unique focus on Babylon and Babylonia, while still providing readers with an awareness of the interaction with other states and peoples. Organized chronologically, it places the various socio-economic and cultural developments and institutions in their historical context. The book also gives religious and intellectual developments more respectable coverage than books that have come before it. A History of Babylon, 2200 BC - AD 75 teaches readers about the most important phase in the development of Mesopotamian culture. The book offers in-depth chapter coverage on the Sumero-Addadian Background, the rise of Babylon, the decline of the first dynasty, Kassite ascendancy, the second dynasty of Isin, Arameans and Chaldeans, the Assyrian century, the imperial heyday, and Babylon under foreign rule. Focuses on Babylon and Babylonia Written by a highly regarded Assyriologist Part of the very successful Histories of the Ancient World series An excellent resource for students, instructors, and scholars A History of Babylon, 2200 BC - AD 75 is a profound text that will be ideal for upper-level undergraduate and graduate courses on Ancient Near Eastern and Mesopotamian history and scholars of the subject.

empty