Entreprise, économie & droit

  • Il a commencé sa carrière de juge d'instruction par un raté magistral qui lui a valu d'être accusé par sa hiérarchie de « négligences graves dans la recherche de la vérité ». Mais sa carrière fulgurante n'en a pas souffert. Aujourd´hui procureur de Nanterre, il s'en est fallu de peu que Philippe Courroye ne soit désigné au poste aussi sensible que prestigieux de procureur de Paris par le chef de l'État qui longtemps n'a pas tari d'éloges sur lui. Le 24 avril 2009, à l'Élysée, Nicolas Sarkozy lui a remis en personne l´Ordre national du mérite. Dans l´assistance, plusieurs grands patrons, dont Martin Bouygues, que Courroye avait pourtant mis sur le grill, à Lyon, quinze ans plus tôt, après avoir poursuivi et fait condamner le présentateur vedette de TF1, Patrick Poivre d'Arvor. Le juge ombrageux, qui a jadis fait tomber Michel Noir et Alain Carignon, maires de Lyon et de Grenoble, a instruit de nombreuses affaires sensibles, mettant en cause des intérêts puissants. Il est cependant devenu un procureur carriériste, courant les dîners en ville, ménageant successivement Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy. Le masque vient de tomber avec sa gestion de l'affaire Woerth-Bettencourt : Philippe Courroye n´a cessé de s´opposer à la désignation d'un juge d'instruction, par nature incontrôlable, préférant piloter l´enquête préliminaire, pour garder la main et gagner du temps, selon les voeux de son ami Sarkozy. Philippe Courroye. Enquête sur un juge au-dessus de tout soupçon est la première enquête sur Philippe Courroye. À travers le parcours de ce provincial ambitieux, aux méthodes contestées - et souvent sanctionnées -, Airy Routier, auteur de plusieurs biographies non autorisées, montre comment la justice est aussi le champ d´une véritable bataille de pouvoir, au service d´intérêts (politiques, économiques) qui ne disent pas leur nom..

  • Les périodes de crise sont fécondes pour les intellectuels. Il en est ainsi pour l´économie. Depuis 2007 et le début de la crise, la pensée économique est en effervescence. Pourquoi et comment a-t-elle eu lieu ? Comment s´est-elle propagée ? Quel est le meilleur moyen de s´en sortir ? Les idées et les hommes s´affrontent - souvent avec une certaine violence. Pierre-Henri de Menthon et Airy Routier nous dressent le panorama de ces combats. Première interrogation : les économistes sont-ils vraiment indépendants ? Le décalage abyssal entre les théories abstraites et l´économie réelle, la recherche de moyens, ne les incitent-ils pas à trop se rapprocher du monde des entreprises ? Comment un politique peut-il choisir entre un néolibéral prônant l´austérité ou un néo-keynésien qui au contraire croit à une politique de relance. Risque-t-il d´être trop à la mode s´il écoute les schumpétériens ou totalement dépassé s´il se tourne vers le renouveau du marxisme ou du monétarisme ? Doit-il porter son attention sur la « paléo-économie » qui compare les comportements humains et ceux des macaques du Japon, ou sur la « neuro-économie » qui analyse les tempêtes hormonales traversant le crâne des traders ? Les deux auteurs nous font aussi découvrir les lieux où les idées se construisent, s´opposent et se disloquent. Qu´ils soient connus comme des grandes universités américaines, les salons de Davos, ou moins connus comme Jackson Hole ou les rencontres d´Aix. Un ouvrage passionnant pour comprendre les grands enjeux économiques, leur complexité et la fragilité des hommes qui conseillent et de ceux qui décident.

empty