Les mille et une nuits de Krushnik

Traduction NADIA DEHAN-ROTSCHILD  - Langue d'origine : YIDDISH

À propos

Alors qu'il vogue vers l'Amérique en compagnie de Sholem-Aleikhem, le narrateur raconte les malheurs qui sont arrivés à son fils pendant la Première Guerre mondiale à Krushnik, une bourgade de l'est de la Pologne. Alors que l'armée allemande occupe la bourgade jusqu'alors sous domination russe, les autorités allemandes cherchent un autochtone pour faire office de maire. Se doutant que rien de bon ne sortirait de cette distinction, tous les notables, tant polonais que juifs, trouvent un moyen de se défiler ; le sort tombe sur le fils du narrateur.

Comme souvent chez Sholem-Aleikhem, cette situation tragique provoque des éclats de rire. Au-delà du rire, l'auteur parvient à décrire, dans une verve extraordinaire, les relations entre Juifs et Polonais, Juifs et Russes, Juifs et Allemands.

Sholem-Aleikhem, né en Ukraine le 2 mars 1859, mort à New York le 13 mai 1916, est l'un des écrivains yiddish les plus populaires. Il fut l'auteur d'une oeuvre prolifique dont Tèvyé le laitier qui a inspiré la comédie musicale Le Violon sur le toit.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9791095360766

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    2 396 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Sholem Aleikhem

Né en Ukraine en 1859 et mort à New York en 1916, Sholem-Aleikhem a été l'un des premiers écrivains yiddish de la période moderne et l'un des plus populaires. Il est à présent considéré comme un classique. Son œuvre, publiée en yiddish en 28 volumes, comprend des romans, des pièces de théâtre, de la littérature pour enfants, des souvenirs d'enfance et surtout un grand nombre de nouvelles. Seuls trois romans et trois recueils de nouvelles ont, à ce jour, été traduits en français.

Sholem-Aleikhem a dû sa popularité à son talent pour décrire les petites gens du monde juif d'Europe orientale, à sa grande maîtrise de la langue yiddish populaire et à un humour extraordinaire.

Sa rencontre avec Mark Twain aurait donné lieu, dit-on, à ce dialogue :
Mark Twain - On dit que vous êtes le Mark Twain juif.
Sholem-Aleikhem - On dit que vous êtes le Sholem-Aleikhem américain.

empty