Le chemin de la perfection

À propos

C'est à l'insistance de la communauté du monastère Saint-Joseph d'Avila que nous devons Le Chemin de la perfection. Désireuses de profiter de l'expérience spirituelle de leur mère Thérèse, les soeurs lui demandèrent de leur parler de l'oraison. Thérèse avait rédigé en 1565 le récit de sa vie, mais celui-ci, jugé trop personnel par son confesseur, ne fut pas divulgué. Elle entreprend donc en 1566 un nouvel ouvrage plus bref, où elle s'exprime dans un style simple et familier, comme en dialogue avec ses soeurs. Elle y dévoile le secret de la « perfection » pour le chrétien : laisser toute la place à Dieu et à son prochain.
Sainte Thérèse d'Avila est une carmélite espagnole, (1515-1582). Profondément mystique, elle laisse des écrits sur son expérience spirituelle et devient une figure majeure de la spiritualité chrétienne. Elle a été proclamée docteur de l'Église par le pape Paul VI en 1970.
Traduit de l'espagnol par Marcelle Auclair.

Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Christianisme généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le christianisme

  • EAN

    9791033607700

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    1 147 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Sainte Thérèse D'Avila

Thérèse d'Avila, née le 28 mars 1515 à Gotarrendura en Castille, entre
à l'âge de 20 ans au monastère de l'Incarnation d'Avila. Elle y prend le nom
de Thérèse de Jésus et découvre dans la prière silencieuse (l'oraison) le lieu de
l'amitié et de l'intimité avec le Christ.
Passionnément désireuse de partager son expérience et de la mettre au service
de l'Église, elle s'engage dans la fondation de nombreux carmels.
Elle a laissé une oeuvre écrite majeure et est devenue l'une des plus grandes
mystiques de l'histoire chrétienne. Elle va réformer le carmel et mettre l'oraison,
relation d'amitié avec Dieu, au centre de la vie religieuse. À travers ses écrits, où
se distinguent surtout Le Livre de la Vie, le Chemin de perfection, les Demeures et
les Fondations, sainte Thérèse donne à ses lecteurs un enseignement lumineux.
Certains théologiens de son temps se sont montrés hostiles à la pratique de la
prière silencieuse par les femmes.
Par son action, par sa pensée mais plus encore par sa vie elle-même, elle a
contribué à la prise de conscience de la mission et de la dignité de la femme
dans l'Église et dans la société.
Paul VI la déclare première femme Docteur de l'Église le 27 septembre 1970.

empty