Sous les jupes de la Ve ; prostituées, politiques, policiers

À propos

« Je dois le début de ma carrière aux filles galantes. Du moins à l'une d'elle qui m'a permis de réaliser ma première enquête pour Le Point. Ma vocation était née : raconter des histoires de flic. »
Pour la première fois, Jean-Marie Pontaut ouvre sa mémoire et ses carnets de notes pour retracer le rôle que les prostituées ont joué dans une dizaine de grandes affaires judiciaires et politiques.
De la célèbre Madame Claude à l'affaire Ambiel, de l'épectase du cardinal Daniélou aux safaris de Giscard, de la Rouquine au bordel jet set Le Cléopâtre, d'une escroquerie contre Marcel Dassault au terroriste de la rue Copernic, des fausses révélations sur Dominique Baudis aux incontournables affaires Elf et DSK, les professionnelles du sexe se sont trouvées mêlées à de nombreuses histoires dans tous les milieux du pouvoir.
Sur le mode du récit vivant, le journaliste d'investigation raconte ces femmes étonnantes, leur personnalité, leur rôle au coeur du système et leur capacité à manipuler les personnages imprudents. À travers ces histoires savoureuses, il lève le voile sur les coulisses du journalisme et de la justice et nous régale d'anecdotes issues de notes secrètes du ministère de l'Intérieur.
Une enquête passionnante sous les jupes de la Ve République.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Politique et pouvoir > Affaires & Enquêtes

  • EAN

    9791021022256

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Poids

    675 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Marie Pontaut

Jean-Marie Pontaut, journaliste, a dirigé les services « investigation » du Point puis de L'Express pendant près de trente ans. Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont Ce que je n'ai pas pu dire, avec Jean-Louis Bruguière (2009), Les Grandes Affaires de la V e avec Philippe Broussard (2010), Affaire Merah, l'enquête avec Eric Pelletier (2015), Un si cher Ami avec Dominique Torres (2016).

empty