À propos

Romulus, le nègre, et Rémus, le mulâtre, tous deux fils de Marie, l'esclave africaine, sont les grands héros de ce premier roman de la littérature haïtienne. Incarnant tour à tour les personnages historiques de Toussaint Louverture, Dessalines, Rigaud ou Pétion, ils mènent le combat qui conduira le 1er janvier 1804 à l'indépendance de Saint-Domingue, devenue Haïti, et à la naissance de « la première république noire ».
Combattant pour la liberté et l'indépendance nationale, ils se trompent, se découragent, s'affrontent pour finalement l'emporter, grâce à deux femmes, leur mère d'abord, et une jeune femme blanche, Stella. Allégorie de l'idéal révolutionnaire, Stella sera leur guide ; guerrière, elle se battra courageusement jusqu'à la victoire finale où elle dévoilera sa véritable identité : elle est la Liberté !
Alors « il n'y aura bientôt plus sur la terre ni noirs, ni blancs, ni jaunes, ni Africains, ni Européens, ni Américains : il y aura des frères (...) Notre pays n'est pas étranger aux idées progressistes du siècle (...) »
« Ce texte est un manifeste, celui du roman haïtien dont il annonce les fluctuations. » (Jean-Claude Fignolé)

Émeric Bergeaud (1818-1858) a écrit Stella sur l'île de Saint-Thomas où son engagement politique l'avait contraint à l'exil. Il était conscient d'être le citoyen d'un pays nouveau qui venait de vivre une épopée, unique dans l'histoire, qui n'était pas reconnue par les grandes puissances.
Préface de Anne Marty.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782889271320

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    258 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    378 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty