La tsarine noire et autres contes ; l'éloge du masochisme

,

À propos

« Au fil d'un dialogue coupé au couteau, les mots fulgurent en éclairs de lame, et lacèrent, et tranchent ; le récit, soutenant la montée en puissance de l'esclave du tsar, sa maîtresse devenue son maître, dans un essai d'une journée "pour voir", progresse à coups de coutelas - une splendide esclave noire en est l'implacable virtuose; les corps d'hommes, boyards et nobles, sont transpercés, découpés, écartelés - pour ce renversant couronnement couronnant le renversement des rôles : la tête du tant aimé tsar est décollée - tranchée. Phallus cou coupé! Les touches de rouge sang qui émaillaient paysages, vêtements et visages culminent en "bain de sang". Et voici que surgit soudain, jaillissant du texte de ce cher Masoch, se délestant de tout esclavage et de toute emprise sexuelle, cette "souveraine de Galicie", la "tsarine noire". Mais pour quelle autre archaïque ou neuve souveraineté, qui répondrait à cette énigme pelotée flagellée refoulée "depuis la fondation du monde": mais que veut la femme? ».



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Erotisme

  • EAN

    9782845783096

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Poids

    1 669 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Leopold Von Sacher-Masoch

  • Pays : Autriche
  • Langue : Allemand (autriche)

Leopold Ritter von Sacher-Masoch (27 janvier 1836 à Lemberg - 9 mars 1895 à Lindheim, en Allemagne) est un écrivain et journaliste autrichien. Le terme masochisme est dérivé de son nom.

Roger Dadoun

"Roger Dadoun, philosophe, psychanalyste, critique d'art, est professeur émérite à l'université Paris-VII décrit la puissance de frappe de la Phallucination, du culte du phallus érigé à Rome par l'empereur Héliogabale à la « pensée-maotsétoung ».
Il a participé aux livres Penser avec Antoinette Fouque (2008) et L'impérialisme du phallus (2016)."

empty