Yves Klein ; fin de représentation

À propos

Si l'importance de la rupture artistique apportée par Yves Klein (1928-1962) avec sa «révolution bleue», est largement reconnue, les interprétations de sa démarche se multiplient et se perdent bien souvent dans les méandres de la psychologie, de la religion, voire de l'obscurantisme. Alors que le projet de l'artiste s'éclaire si on veut bien analyser son oeuvre fulgurante et ses écrits multiples, et les inscrire dans leurs rapports à l'histoire de l'art. Cet ouvrage défend une thèse forte, à savoir que l'oeuvre de Yves Klein achève la déconstruction du dispositif de la représentation et de la perspective héritée du Quattrocento, déconstruction commencée avec l'impressionnisme. Yves Klein clôture cette critique en immatérialisant le tableau, cette «geôle» des couleurs et cette prison de la sensibilité. Du même coup, il abandonne la structure ternaire (modèle/toile/regard) qui soutient tout le dispositif de la représentation, au profit d'une structure binaire, celle du Vide et de la Vie ou de la Nature et du Sujet. En mettant fin de façon radicale à la représentation, Klein inaugure l'ère de l'a-représentation, de la post-représentation. Il invite à la construction d'une nouvelle forme symbolique en art, voire au-delà, et en explore les multiples potentialités avec le théâtre du Vide, l'immatériel ou l'architecture de l'air et du feu.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782845782846

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    110 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    3 706 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Pierre Musso

Pierre Musso, professeur à l'Université de Rennes, est un des spécialistes de Saint-Simon. Coauteur de l'édition critique des ¼uvres Complètes de Saint-Simon (PUF, 2010), il est l'auteur sur ce sujet d'un « Que-Sais-je ? », et de « La religion du monde industriel. Analyse de la pensée de Saint-Simon » (L'Aube 2006).
Déjà publiés :
Le Sarkoberlusconisme (l'Aube, 2008), Les télécommunications (La Découverte, 2008),), Berlusconi, le nouveau prince (l'Aube, 2003), Télé-politique, le Sarkoberlusconisme à l'écran (l'Aube 2009).

empty