La mort de Jacques Vaché

À propos

Nantes, 6 janvier 1919, 18 heures. Nu sur un lit, dans la chambre n° 34 du Grand Hôtel de France, place Graslin, Jacques Vaché et un de ses amis meurent après avoir fumé et ingéré plusieurs boulettes d'opium. Surdose ou suicide ? Rien ne sera jamais totalement élucidé. Jacques Vaché qui n'écrivit rien d'autres que ses "Lettres de guerre" publiées par André Breton après sa mort, reste un personnage énigmatique, imprégné de la dérision de Jarry et témoin du désarroi des combattants de la Grande Guerre. Ce livre évoque la dernière nuit du dandy nantais qui inspira à André Breton le surréalisme. À partir d'archives qui n'avaient pas été publiées à ce jour - les rapports de police -, ce fait divers, entre fiction et réalité, est aussi l'occasion d'évoquer d'un moment fort de l'histoire d'un pays qui pansait à peine les blessures vives de la première Guerre mondiale..

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782842382360

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    112 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    5 531 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (pdf)

Stéphane Pajot

  • Naissance : 1-2-1966
  • Age : 55 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Journaliste à Presse Océan, Stéphane Pajot  est l'auteur de nombreux livres sur Nantes et sa région, ainsi que d'essais  et de romans. Collectionneura verti de photos anciennes  et de cartes postales,
c'est aussi un fouineur d'archives toujours à la recherche d'anecdotes inédites et de témoignages insolites. Il se passionne
depuis toujours pour sa ville et en découvre avec le temps tous les secrets, qu'il se plaît à partager.

empty