Espaces en perdition t.2 ; humanités jetables

À propos

L'essayiste visite les lieux précaires des hôtels réels (Westin Bonaventure Hotel de Los Angeles) ou fictifs (chez Naipaul), part au Mexique avec Artaud, en Russie avec Tchekhov, en Asie avec Volodine. Il revient à Montréal aussi, avec le projet de Casino de Loto-Québec et du Cirque du Soleil, dont il perçoit la violence faite aux lieux (le Bassin Peel) et aux humains (jetables). Tout pour refuser la déréalisation du monde. Car, finalement, Simon Harel part en guerre contre les pouvoirs institués du langage. L'auteur enseigne à l'UQAM.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782763708331

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Poids

    2 949 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (pdf)

Simon Harel

Simon Harel est membre de la Société royale du Canada. Son ouvrage Voleur de parcours (1989) est reconnu comme l'un des livres les plus significatifs dans le champ des études culturelles au Québec.

empty