Les journaux intimes et personnels au Québec

À propos

En dépit de l'intérêt marqué pour les textes autobiographiques depuis le début des années 1980, le journal intime continue de faire piètre figure, non seulement en tant qu'objet d'étude, mais aussi en tant que pratique littéraire. Cela n'est guère étonnant dans la mesure où le portrait du genre dressé par les théoriciens demeure, aujourd'hui encore, essentiellement négatif : genre sans forme, sans histoire et sans littérature... Il est ainsi un enfant mal-aimé des études littéraires et parfois des écrivains eux-mêmes.
C'est en réponse à ce discours réducteur que cet ouvrage propose de revoir et de réévaluer un certain nombre de lieux communs sur le genre et d'en montrer la poétique, en postulant qu'il s'agit d'un genre littéraire à part entière. En parallèle, l'auteure offre un portrait fouillé des journaux publiés au Québec sur presque trois siècles. De ce panorama émergent ainsi différentes figures « d'écrivains-diaristes » et de « diaristes-écrivains » dont les oeuvres, souvent méconnues, signalent la complexité des enjeux esthétiques et éthiques soulevés par l'écriture et la mise en scène de soi.

Manon Auger est agente de recherche à l'UQAM, chargée de cours et chercheure. Elle a publié plusieurs articles sur divers journaux intimes québécois. Ses champs de spécialité sont la littérature québécoise, les écritures (auto)biographiques, ainsi que les enjeux de la littérature et de la création littéraire contemporaines.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Lettres et langues

  • EAN

    9782760637610

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    370 Pages

  • Poids

    1 167 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty