L'autorité en littérature

À propos

La crise de l'autorité, dont les origines remontent au seizième siècle et qui est susceptible de définir jusqu'à nos jours toute la période moderne, n'empêche pas la notion d'autorité de conserver sa pertinence et sa fonction régulatrice dans l'ordre de la littérature, où elle aide à penser l'idée d'auteur. C'est l'hypothèse dont ce volume procède, en regroupant tous les articles qu'a suscités le Groupe au long de deux années de séminaire et au terme d'un colloque international à l'instar des programmes et des ouvrages précédents du Groupe (Littératures sous contrat, L'engagement littéraire, Littérature et exemplarité). Il s'est agi, pour un ensemble d'une quarantaine de chercheurs, de relever dans une perspective de théorie littéraire le défi lancé en philosophie politique par Hannah Arendt dans La Crise de la culture : « En pratique aussi bien qu'en théorie, nous ne sommes plus en mesure de savoir ce que l'autorité est réellement. ». La faillite pluri-séculaire de l'autorité comme tradition, et la critique moderne et contemporaine de l'auctorialité comme garantie du sens, promeuvent des formes singulières et paradoxales de fonction-autorité ou d'effet-autorité en littérature, en suscitant les modalités originales de leur reconnaissance ou de leur contestation. Quatre mouvements composent ce volume, qui s'achève sur un épilogue (étude et entretien) consacré par Jean-Louis Jeannelle à l'oeuvre critique de Susan R. Suleiman, professeure à l'Université de Harvard.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782753547193

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty