Ces pays que l'on dit socialistes : la face cachée du capitalisme

À propos

Il était une fois des éleveurs de poulets dont, depuis près de soixante ans, tous les oeufs donnaient naissance à des crocodiles. Au lieu d'honnêtes poulets prolétariens et socialistes, naissaient de sanguinaires crocodiles capitalistes. Les plus lucides des éleveurs, formés par Trotsky, avaient bien vu qu'il y avait là quelque chose d'anormal. Les oeufs étant prolétariens par définition, ils en concluaient que ces crocodiles étaient des poulets dégénérés. Quant aux éleveurs staliniens, ils chantaient les louanges des crocodiles, jurant qu'on n'avait jamais vu des poulets socialistes mieux faits, ni plus appétissants. Chaque fois que des crocodiles dévoraient des socialistes, ces Messieurs battaient des mains, crachaient sur les victimes et les traitaient de vipères lubriques. Mais depuis le XXe congrès du P.C. soviétique, plus personne n'était dupe. En France, les membres du parti convenaient que les crocodiles n'étaient pas des poulets parfaits et ils ne faisaient plus confiance qu'à des oeufs peints en tricolore. Quant aux socialistes autogestionnaires, ils concluaient qu'il n'existe pas d'oeufs modèles et ils préféraient ne pas trop penser à ces funestes précédents. Le plus étonnant, c'est que tous ces gens se réclamaient d'une certaine méthode scientifique, qu'on appelait marxiste, mais qu'ils ne se souciaient guère de comprendre pourquoi, une fois éclos, des oeufs réputés socialistes donnaient des crocodiles. (Conte de fées du XXe siècle de l'ère chrétienne.)

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

  • EAN

    9782708250598

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    340 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    430 Ko

  • Distributeur

    FeniXX

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty