À propos

Le diagnostic que pose Augustin Berque, au terme d'un passionnant cheminement intellectuel de plusieurs décennies, c'est qu'« il manque à l'ontologie [l'étude de l'être] une géographie, et à la géographie une ontologie ». Être, c'est forcément être quelque part : on ne peut en faire abstraction. Berque propose ainsi de combler entre géographie et philosophie un « vide immense », afin de « renaturer la culture et reculturer la nature ». Il s'agit d'aller « vers une civilisation plus humaine parce que plus naturelle, plus naturelle parce que plus cultivée ». Ainsi, dire que la question de l'être est philosophique, tandis que celle du lieu, elle, serait géographique, écrit-il, c'est nier la réalité en introduisant un abîme qui interdit à jamais de la saisir. Comment cet abîme s'est creusé au fil des siècles dans l'histoire occidentale, c'est ce que retrace Écoumène.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Ethnologie


  • Auteur(s)

    Augustin Berque

  • Éditeur

    Belin

  • Distributeur

    Flammarion

  • Date de parution

    18/02/2016

  • Collection

    Alpha

  • EAN

    9782701184685

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    446 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    901 Ko

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.

Augustin Berque

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Augustin Berque est un géographe, orientaliste, et philosophe français. Directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) jusqu'à sa retraite en 2011. Docteur honoris causa de l'Université Laval, il remporta pour ses travaux de nombreuses distinctions. Il fut notamment le premier occidental à recevoir, en 2009, le Grand Prix de Fukuoka pour les cultures d'Asie. Ses travaux portent sur ce qu'il nomme l'écoumène, qu'il définit comme la relation onto-géographique de l'humanité à l'étendue terrestre, et refonde une mésologie pouvant être rattachée à une phénoménologie herméneutique.

empty