Le roman a la premiere personne : du classicisme aux lumieres

À propos

Au Siècle des Lumières, le héros de roman prend la plume. Saisi d'une rage de raconter sa vie et de se donner une histoire, il devient un écrivant. René Démoris explore une forme romanesque liée, au début du XVIIe siècle, au roman picaresque espagnol et qui prend son essor dans les mémoires authentiques et fictifs de l'époque classique. Elle triomphe dans l'autobiographie pittoresque - et à nouveau picaresque - de Gil Blas de Santillane, avant de s'épanouir chez Marivaux et Prévost. Démoris définit le rapport qu'entretient ce roman à la première personne avec la mutation sociale, culturelle et politique qui va produire ce monstre singulier, l'individu, et qui mène au sacre de l'écrivain. Fiction singulière que celle où s'exerce la première personne, laquelle suggère à ses lecteurs un exercice de critique autant que d'identification. En attendant qu'avec Jean-Jacques et ses Confessions, roman-mémoires enfin vrais, l'auteur jette le masque. L'exaltation du Je narratif renvoie au fondement même de notre relation à la littérature. A-t-on une autre histoire que celle qu'on s'invente et qu'on écrit ?

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782600305259

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    512 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty