Lettre ouverte à ceux qui en perdent leur français

À propos

La vie d'une langue, c'est d'abord la vie de ceux qui la parlent. Et les mots sont aussi des idées. Au fond, la question est simple : voulons-nous encore penser avec nos propres mots, c'est-à-dire par nous-mêmes ? Entre l'excès de purisme qui, par peur des néologismes, conduit à emprunter à une langue étrangère, toujours la même, et le laxisme ou l'opportunisme du « franglais », il existe au bout du compte une complicité tacite. Philippe de Saint Robert, Commissaire général de la langue française depuis 1984, est demeuré l'écrivain engagé pour qui la France n'existerait plus vraiment si le français perdait sa vocation universelle. Il démontre, preuves à l'appui, que la vocation de notre langue demeure parfaitement actuelle. Pour autant toutefois que ceux qui la parlent en France même sachent faire qu'elle donne accès à ces domaines modernes de la culture que sont la science et la technique. Cette « Lettre ouverte » constitue une mise au point incisive et particulièrement bienvenue.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

  • EAN

    9782402232319

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    214 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    512 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty