À propos

L'historiographie ouvrière a été longtemps surdéterminée par l'histoire politique : la classe ouvrière est alors assimilée, et donc réduite, au mouvement ouvrier. Les perspectives macrosociales, dans un premier temps, l'histoire des mentalités, après 1970, l'ont renouvelée, sous l'influence des concepts et des méthodes de la microsociologie, de l'anthropologie et des culturalistes. L'investissement des historiens comme des sociologues dans la sociabilité ouvrière s'inscrit, comme point d'aboutissement actuel, dans cette évolution de l'historiographie ouvrière. C'est dans cette perspective que le GRHIS de l'Université de Rouen a organisé une journée d'études le 11 février 1995. En est ressorti la nécessité de réviser certains obstacles épistémologiques qui, imposés par l'histoire savante comme par l'histoire ouvrière, parasitent l'analyse du monde ouvrier. Ce ne sont, en effet, pas tant ses pratiques qui ont changé que le regard que nous posons sur elle.

  • EAN

    9782402028097

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    102 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    624 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX 2

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty