La vie des abeilles

À propos

" Qui aura lu ce livre ne sera pas en état de conduire une ruche, mais connaîtra à peu près tout ce qu'on sait de certain, de curieux, de profond et d'intime sur ses habitants ", écrit Maeterlinck, prix Nobel de littérature 1911 et apiculteur avisé, en préambule de cet ouvrage (1901) devenu introuvable, qui est aussi un livre de réflexion sur les sociétés humaines.
" Qui aura lu ce livre ne sera pas en état de conduire une ruche, mais connaîtra à peu près tout ce qu'on sait de certain, de curieux, de profond et d'intime sur ses habitants."
Apiculteur éclairé, Maeterlinck a tout lu sur les abeilles. Sans chercher à produire un traité scientifique, il est parti de ses propres observations pour décrire avec rigueur - et fascination - les prouesses architecturales des "blondes avettes", leur sens inné du sacrifice, la conception mathématique de la ruche, la division du travail, les parades nuptiales.
C'est dans un esprit philosophique, poétique, voire politique, qu'il observe ici l'apis mellifica, modèle d'organisation sociale et presque de vertu. Bien plus qu'un traité d'entomologie, un exercice d'admiration, source de réflexion et d'humilité pour l'espèce humaine.
Préface de Fabrice van de Kerckhove

Rayons : Sciences & Techniques > Généralités sur la science > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782377354160

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    553 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Maurice Maeterlinck

Né à Gand en 1862, Maurice Maeterlinck se consacre
rapidement à la littérature. Dès 1889, il publie un recueil de
poèmes, Serres Chaudes, et une pièce de théâtre, La Princesse
Maleine, qui traduisent ses préoccupations symbolistes. Poète,
dramaturge et essayiste, il reçoit en 1911 le Prix Nobel de
littérature. Il meurt à Orlamonde, près de Nice, en 1949.

empty