Le testament du banquier anarchiste ; dialogues sur le monde

Traduction JOAQUIM VITAL 

À propos

En 1922, le poète portugais Fernando Pessoa publiait Le Banquier anarchiste, mettant en scène un personnage surprenant: banquier et anarchiste. La question que tentait de résoudre le banquier reste ouverte: la véritable liberté ne s'obtient-elle qu'au prix de l'individualisme, qui permettrait seul d'échapper à l'argent et l'esprit grégaire?

Un siècle plus tard, deux lecteurs de Pessoa, Adeline et Édouard, font la rencontre fortuite à Paris d'un vieillard qui prétend être le fameux banquier du dialogue entamé avec Pessoa. Tout en cherchant à percer le mystère de sa longévité, ils le prennent au mot et renouent le fil de la discussion en passant un pacte: pendant sept jours, ils ont le droit de lui poser toutes les questions et de lui opposer tous les arguments qui leur viennent à l'esprit.

Adeline Baldacchino, née en 1982, est écrivain. Elle a publié des recueils de poésie, dont Théorie de l'émerveil, un roman Celui qui disait non (Fayard) et deux essais, La Ferme des énarques (Michalon) et Notre insatiable désir de magie (Fayard).

Édouard Jourdain, né en 1981, est docteur en science politique et en philosophie, il est l'auteur de Proudhon, un socialisme libertaire (Michalon), Proudhon contemporain (CNRS Éditions), L'anarchisme (La Découverte).

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782377291298

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    196 Pages

  • Poids

    184 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Adeline Baldacchino

Adeline Baldacchino, 33 ans, magistrate à la Cour des comptes,
est également poète et essayiste. Elle a notamment publié Le feu la
flamme, une rencontre (Michalon, 2014), Diogène, Fragments inédits
(Autrement, 2014), La ferme des énarques (Michalon, 2015) et 33 poèmes
composés dans le noir pour jouer avec la lumière (Rhubarbe, 2015).

empty