Le grand Meaulnes
Offrir cet ebook

Les mots clés

Classique

À propos

Le 1er juin 1905, un jeune étudiant parisien de dix-huit ans descend lentement un escalier longeant la Seine. Deux femmes arrivent à sa hauteur. La plus jeune détourne lentement la tête vers lui et l'effleure d'un regard. La rencontre de cette belle inconnue bouleversera la vie d'Alain Fournier et lui inspirera Le Gand Meaulnes. Ce superbe roman d'amour, plein de charme et de poésie, décrit de façon sensible et émouvante, le monde tourmenté de l'adolescence, dans la campagne du Cher, à la fin du XIXe siècle. Alain Fournier retrouve le cadre de son enfance et nous fait le récit de cette passion amoureuse si intensément sublimée. Rêves, déceptions et souffrances marquent cette oeuvre lyrique, mystérieuse et mélancolique. Ils ravivent en nous bien des sentiments et bien des souvenirs : ceux d'une période à jamais disparue, notre jeunesse. Ce roman est incontestablement l'une des oeuvres les plus célèbres de la littérature française.

Rayons : Jeunesse > Littérature Adolescents

  • EAN

    9782374534046

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Lectorat

    à partir de 12 ANS

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Alain-Fournier

Henri Fournier est né à La Chapelle-d'Anguillon, dans le Cher. Fils d'instituteurs, il passe ses vacances et ses premières années dans le milieu rural. En 1903, il va préparer l'École normale au lycée Lakanal à Sceaux. Il y rencontre Jacques Rivière qui deviendra son meilleur ami et qui épousera sa soeur. Ils échangeront une longue correspondance.
C'est en 1905 qu'Alain-Fournier croise Yvonne de Quiévrecourt. La jeune fille est fiancée et se mariera deux ans plus tard. Il la reverra une dernière fois fin juillet 1913. Cette rencontre est à l'origine du Grand Meaulnes et il ne cessera de la raconter en la transposant. En 1906, il échoue à l'École Normale. Après son service militaire, il est secrétaire à Paris-Journal.
Mobilisé, il est tué au sud de Verdun dans les Hauts de Meuse, le 22 septembre 1914. Son corps découvert dans une fosse commune où les Allemands l'avaient enterré, a été identifié en 1991 et inhumé dans le cimetière militaire de Saint-Remy la Calonne.
Alain-Fournier s'inscrit dans le courant qui prépare la littérature du siècle: les écrivains désormais laissent l'histoire qu'ils content se dérouler d'elle-même. Aux artifices de la logique, ils préfèrent la vérité du hasard.

empty