L'origine des constellations

À propos

Extrait
Mardi 23 juin, 2015
Le mot constellation, emprunté du latin constellatio au sens de position respective des astres, signifie par métonymie « groupe d’étoiles formant une figure ». Par métaphore, constellation désigne au Moyen-Âge un groupe de personnes remarquables (par exemple le groupe des poètes de la Pléiade) ou tout ensemble d’objets liés entre eux. Consteller apparaîtra beaucoup plus tard, dans le langage poétique, mais ce sont bien des groupes d’étoiles dont nous parlerons dans ce texte. Leurs noms reflètent la fascination qu’elles ont exercée sur l’esprit humain.
Nous dénombrons dans le ciel 88 constellations célestes, délimitées par des frontières précises et qui ne se recouvrent pas. Leurs noms officiels sont en latin et leur abréviation en usage comporte 3 lettres (exemple : la constellation de l’Aigle est Aquilae abréviée par Aql et l’étoile la plus brillante de cette constellation est notée α Aql, la suivante β Aql, etc.). Leur histoire fait l’objet de cet ouvrage. Or l’astronomie a été le souci commun de tous les peuples sous toutes les latitudes. Aussi, des choix ont été nécessaires. J’ai décidé de présenter en priorité les ciels qui s’observent sous nos latitudes. Les constellations décrites et leur genèse se rapportent principalement à l’Occident. Quand nécessaire et parce que mondialisation oblige, les apports d’autres cultures sont mentionnés ainsi que les constellations les plus marquantes de l’autre hémisphère.



  • EAN

    9782371680401

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    40 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 114 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty