Grand angle sur les mafias

À propos

Extrait
Introduction
La criminalité organisée transnationale s’est prodigieusement développée ces trente dernières années. Elle représente désormais la menace principale pour les sociétés démocratiques. En effet, son influence potentielle valorisée par une puissance financière colossale lui permet d’agir notablement sur la vie économique quand elle ne tente pas d’en prendre le contrôle en sous-main. Elle bénéficie à plein de l’ouverture des frontières qui a suivi l’effondrement du bloc communiste en profitant notamment de la libre circulation des biens et des personnes. Elle tente de ne pas apparaître au grand jour, laissant la « une » des média à la menace terroriste. Par contre, il existe des liens entre les deux phénomènes. Par exemple, elle est bien présente dans les trafics d’êtres humains et de drogues qui se déroulent depuis les côtes nord-africaines et celui du pétrole et des antiquités qui trouvent leurs origines dans les zones contrôlées par les salafistes-djihadistes, sans compter le commerce illégal d’armes. Sa discrétion est ancienne puisque, selon le célèbre mafieux américain Meyer Lansky (1902-1983), il convenait déjà à l’« Organisation » (la mafia italo-américaine) de se retirer de la rue, les activités de terrain étant dévolues à la petite criminalité locale. Cette discrétion volontaire se poursuit de nos jours puisque la presse parle régulièrement de la « disparition des mafias », des « derniers parrains », quand certaines figures politiques ne nient pas carrément son existence par incompétence ou parce qu’elles ont quelques chose à se reprocher. C’est exactement l’inverse qui est en train de se passer : la pieuvre étend progressivement ses tentacules sur l’ensemble de la planète.
Ses maîtres mots sont : « innovation, diversification et flexibilité ». Elle innove dans de nouvelles activités jugées rentables comme les trafics de migrants clandestins et de matières premières, dans les escroqueries sur le net (dont les paris en ligne) sans abandonner ses activités traditionnelles : drogues, armes, prostitution, racket, etc. Diversification car les bandes criminelles ne se spécialisent plus dans une seule activité. Ainsi, les cartels de la drogue exportent leurs produits de mort mais aussi des êtres humains, des armes, des contrefaçons, des espèces protégées, etc. Enfin, la flexibilité permet au crime organisé de profiter de l’évolution de la situation politique, économique, militaire pour coller le plus possible à la réalité. Ce qui se passe aujourd’hui sur le continent africain, et tout particulièrement en Libye devenue le hub de tous les trafics en raison de la disparition d’un État régalien central, est révélateur.
Le souci principal du crime organisé est d’imbriquer l’économie illégale à sa consœur légale. Pour cela, il utilise un moyen infaillible : la corruption à tous les niveaux de la fonction publique et du privé. Par exemple, si le crime n’est pas à la base de la crise économique mondiale, il sait en profiter largement en investissant dans des secteurs déficitaires mais légaux.



  • EAN

    9782371680340

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    40 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 138 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty