55 de fièvre

À propos

Casablanca, 1955. Après une fête, Georges raccompagne une jeune femme. Il aimerait que les choses n'en restent pas là et, quand la fille refuse ses avances, tout bascule. Mais, en cette année où le Maroc connaît les dernières heures du protectorat français, une Blanche victime d'un Blanc, cela ne sert les intérêts de personne. Et si l'on cachait la responsabilité de Georges ? Si à sa place, on accusait ce groupe d'Arabes qui vit près des lieux du crime ? Il n'en faut pas plus à Casablanca pour s'embraser, tandis que Georges prend goût aux crimes impunis et que d'autres cherchent à tout prix à faire régner un semblant d'ordre. Dans un Maroc chauffé à blanc et pétri de racisme ordinaire, 55 de fièvre est un polar addictif où la traque d'un homme sombrant dans la folie se mêle aux ambitions politiques de ceux qui préfèrent le pouvoir à la justice.

  • EAN

    9782358873451

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    716 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Support principal

    ebook (ePub)

Tito Topin

Tito Topin, romancier, illustrateur, scénariste, un autodidacte à l'humour corrosif, est surtout connu pour être le créateur de la série Navarro. ÿAvec Jean Yanne, il crée les dossiers loufoques du B.I.D.E., le « Bureau d'Investigations pour la Défense des Espèces ». ÿDe son travail en tant qu'illustrateur de bandes dessinées (La Langouste ne passera pas, Voyage au centre de la C...ulture), il dira avec humour : « dessiner ces albums a été pour moi le travail le plus dur de mon existence, un boulot de moine moyenâgeux auquel j'ai consacré une année de ma vie. J'ai été récompensé, des milliers d'exemplaires vendus, mais aucun succès ne vaut un tel bagne. Plutôt voler son prochain ! ».ÿTito Topin publie son premier roman en 1982. Suivront une vingtaine de polars dans la veine des séries noires, d'une langue rythmée, incisive et presque cinématographique, toujours empreinte d'humour : « mes romans sont le résultat de mauvaises lectures, de longues conversations alcoolisées et de grandes douleurs ».

empty