Les deux premiers "fusillés pour l'exemple" des mutineries de 1918

À propos

Postface d'Antoine Prost. René-Louis Brunet était chaudronnier. Originaire de La Ferté-Saint-Aubin (Loiret), il habitait Orléans en 1914. Emile Buat était ouvrier agricole et vivait à Arzillières (Marne), près de Vitry-le-François. Les deux hommes sont mobilisés dans un bataillon de chasseurs à pied (BCP), une unité d'élite, et subissent les conditions effroyables de la vie des Poilus de la Grande Guerre. Au printemps 1917, après l'échec de l'offensive Nivelle au Chemin des Dames, les mutineries éclatent. Lors de réunions de soldats, Brunet et Buat incitent leurs camarades à désobéir aux ordres et à refuser de combattre. Dénoncés, ils sont traduits en conseil de guerre, condamnés à mort par une justice expéditive et exécutés le 10 juin 1917 : les deux premiers « fusillés pour l'exemple » des mutineries. Après avoir relaté l'itinéraire de ces deux valeureux combattants, ce livre analyse en profondeur le déroulement du conseil de guerre, dans le contexte de la répression des mutineries de 1917 par le général Pétain, nouveau commandant en chef des armées. Il aborde également les problématiques du débat actuel sur la réhabilitation des « fusillés pour l'exemple » de 14-18. Docteur en histoire contemporaine et spécialiste de la Troisième République. Georges Joumas a consacré plusieurs ouvrages et articles au capitaine Dreyfus et à son Affaire. Il est également l'auteur de La tragédie des lycéens parisiens résistants en Sologne.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Première Guerre mondiale

  • EAN

    9782353910571

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    1 034 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty