À propos

Nous sommes à Farges, hameau du Mâconnais, au seuil de l'automne 1865. La vie, il y a cent ans, dans ce coin de campagne française, différait à peine de celle du XVIIIe siècle, et s'est poursuivie telle, jusqu'à la veille de la Première Guerre mondiale. Pourtant, il paraît à peine croyable que, si près de nous, à toucher nos aïeux, on eût pu vivre ainsi. Étrange vie que celle de ces villages, reliés l'un à l'autre par le trot d'un cheval, ou les jambes prodigieusement vaillantes de l'homme, dans ces villages où les nuits interminables étaient seulement balisées par la lueur d'une lampe à huile, où nul poteau télégraphique ne rayait le paysage, où nul avion ne balafrait l'azur, où les nouvelles parvenaient plus souvent par les « on dit » que par les journaux, où les chansons ne pénétraient dans les foyers que par la chaleur d'une belle voix humaine, où souffrir bravement et en silence était à la portée d'un chacun. Le chasseur des Avents est le roman de l'amour et de la peur. Sa fin touchera plus d'un coeur sensible, mais c'est quelque chose de plus encore. Oubliant les crinolines, la vie parisienne, le préfet Haussmann, les « séries » de Compiègne, ce roman évoque tous les problèmes qui ont assailli la France sous le Second Empire : naissance de l'industrie du fer (Le Creusot), développement de l'extraction minière (Montceau) et du réseau ferré, machinisme agricole, nouvelles méthodes de culture, vie militaire, etc. Et, tout au long de cette documentation rigoureuse, qui n'empiète jamais sur l'action, passent en contrepoint le chasseur de la nuit et son chien Gavello, inoubliables figures de rêve.

  • EAN

    9782307227281

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    240 Pages

  • Poids

    860 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX 2

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty