À propos

L'écriture chinoise, idéographique, permet de lire en japonais un poème écrit en chinois, d'où l'épanouissement d'une véritable poésie bilingue faisant simultanément référence à deux langues, deux cultures, deux esthétiques. Les lettrés japonais, dès le VIIe siècle, et singulièrement du XVIIe au XIXe siècle, ont donc composé en chinois des poèmes qui étaient toujours lus en japonais, d'où une liberté d'interprétation sans pareille puisque la forme même du poème est déterminée par chaque lecteur. Ces poèmes, les kanshi, posent ainsi en termes nouveaux la question du rapport entre écriture et lecture en poésie. Pour traiter ce problème, il fallait évidemment que l'auteur ait une connaissance approfondie des langues chinoise et japonaise, mais aussi du français : c'est bien le cas de Marguerite-Marie Parvulesco, qui enseigne la littérature comparée à l'Université de Saïtama.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

  • EAN

    9782307025252

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    284 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 556 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty