À propos

Paris, aujourd'hui. Une milice renverse le gouvernement. Elle s'attaque aux patrons et aux grandes figures de la culture et des médias. Tout est redistribué : les bourgeois sont relogés dans les appartements des habitants des cités, tandis que les plus défavorisés investissent les quartiers huppés. Les voix des oppresseurs et des opprimés s'élèvent tour à tour, prises dans ce tourbillon insurrectionnel qui renverse les hiérarchies sociales, inverse les rôles et les vies. Une fiction révolutionnaire qui balade le lecteur entre rêve, rire et terreur. « J'étais dans le bureau de Marlène avec Zoé, on s'engueulait à cause des contrats du défilé Isabel Marant, tout à coup on a entendu du bruit [...], la porte a explosé. [...] Celui qui était sans arme a dit : « Vous nous suivez. » Comme on restait sans réaction, il a incliné la tête et souri d'une manière super flippante, et il a ajouté : "Eh ouais, c'est fini la fête !" » Jérémie Lefebvre est écrivain, auteur-compositeur et comédien. Il vit à Paris. Comédien, il a travaillé régulièrement avec la compagnie d'Alberto Lombardo, auteur et metteur en scène. Dans la chanson, il collabore avec Lio et Pascale Borel. Il est également compositeur de musiques de films. Jérémie Lefebvre a déjà publié trois romans : La Société de consolation (Sens&Tonka, 329 pages, 2000), Danse avec Jésus (Lunatique, 361 pages, 2011) et Le Collège de Buchy (Lunatique, 120 pages, 2015).

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782283029787

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    136 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jérémie Lefebvre

Jérémie Lefebvre est né à Rouen en 1972 et vit à Paris. Il aime à explorer dans ses romans la solitude, le besoin et la peur des carcans de l'appartenance sociale, le rapport entre notre infini intérieur et les modèles imposés, tout ce qui, en nous définissant, nous perd. Et dans ce vertige, la nécessité viscérale d'avoir quelque chose à défendre, à vouloir, à aimer.

empty