écrits sur la litterature ; anthologie

À propos

Née une vingtaine d´années avant la Révolution, disparue peu après la chute de l´Empire, liée par son père, Necker, et son mari, ambassadeur de Suède en France, à toute l´Europe éclairée, Germaine de Staël a, comme Chateaubriand, vécu le passage d´un monde à un autre. Or ce passage, c´est aussi celui des Belles-Lettres - l´éloquence, la philosophie, l´histoire et la poésie entendue au sens le plus large - à ce que nous appelons de manière plus restreinte la littérature et où le roman prend une place capitale. Si, en 1800, son livre majeur s´intitule De la littérature dans ses rapports avec les institutions sociales, c´est qu´elle entend ne pas séparer cette littérature de l´Histoire et de la politique, ni de la perfectibilité humaine et des réalités de chaque nation : nouvelle manière de considérer la littérature que cette anthologie, qui accueille également des extraits d´autres livres, permet de découvrir ou de mieux comprendre. « Cette femme apprend à penser à ceux qui ne s´en aviseraient pas ou qui l´auraient oublié », disait Napoléon, son farouche ennemi : cette théorie de la littérature qu´elle invente et qui demeure la nôtre ne cesse pas d´en donner la preuve. Édition d´Éric Bordas

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782253094814

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    522 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty