L'ambition de Vermeer

À propos

Pour un regard moderne, ce qui distingue Vermeer de ses contemporains, Metsu, Ter Borch ou De Hooch, est l'aura de mystère qui se dégage de ses tableaux. Ce sentiment trop bien partagé a fait fleurir une vaste littérature, qui n'est pas toujours exempte de lieux communs. Cette qualité poétique, singulière et incontestable, fait précisément l'objet de ce livre. Mais elle n'est pas envisagée ici comme une dimension ineffable : ainsi que le suggère Daniel arasse, Vermeer a au contraire très délibérément construit le mystère de sa peinture. À travers une analyse rapprochée des oeuvres, de leur structure et de leur contenu, l'auteur montre comment la « scène d'intérieur » devient chez Vermeer une peinture de l'intimité, un « dedans du dedans », une sphère réservée et inaccessible au coeur même du monde privé. C'est cette intimité, dans son impénétrable visibilité, que peint le « sphinx de Delft ». Notre conception de Vermeer se trouve ainsi complètement renouvelée : on perçoit que la poétique propre de ses oeuvres est inséparable de son ambition de peintre. Pour l'historien, cette ambition n'est pas sans relation avec le catholicisme de Vermeer, avec sa foi dans la puissance de l'image peinte à incorporer une mystérieuse présence.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • EAN

    9782252040454

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    272 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    14 612 Ko

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Daniel Arasse

Daniel Arasse (1944-2003) est un historien de l'art spécialiste de la Renaissance et de l'art italien. Normalien et agrégé de lettres classiques, il enseigne de 1969 à 1993 l'histoire de l'art moderne, du XV e au XIX e siècle, à Paris-IV (deux ans) puis à Paris-I. De 1971 à 1973, il est membre de l'École française de Rome. De 1982 à 1989, il dirige l'Institut français de Florence où il crée le festival France Cinéma. À partir de 1993, il est directeur d'étude à l'EHESS.ÿIndépendamment de son parcours professionnel, Daniel Arasse fut apprécié du grand public pour ses qualités de vulgarisateur et son amour du partage.

empty