Conjurer le mauvais sort ; rétribution et délivrance dans le taoïsme médieval

À propos

Parcourant huit siècles de l'histoire de la Chine, ce livre nous plonge dans la vision taoïste de l'humanité et de sa destinée. Les sources historiques du Moyen Âge chinois dépeignent un monde englouti par le mal, où l'existence humaine est gagée dès la naissance et accablée davantage au cours de la vie par une accumulation de dettes, ici-bas et dans l'au-delà. La propagation du bouddhisme vient bousculer la pensée chinoise sur les causes de la souffrance, la nature du mal et les visées de la rédemption. S'appuyant sur des textes de prière, des sermons liturgiques et des récits de témoignage, Franciscus Verellen conte comment sacrements taoïstes, pratiques de dévotion, rituels et exercices thérapeutiques agissaient sur le monde invisible pour surmonter l'angoisse liée à la perte, à la maladie, à la mort, et pour faire passer des ténèbres à la lumière l'« homme intérieur », affranchi, purifié, guéri.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Asie > Japon

  • EAN

    9782251915036

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    422 Pages

  • Poids

    7 321 Ko

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Diffuseur

    Belles Lettres

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Franciscus Verellen

Sinologue, membre de l'Institut,
ancien directeur de l'École
française d'Extrême-Orient (2004-
2014), Franciscus Verellen est
directeur d'études (Histoire du
taoïsme) et responsable du Centre
Hongkong de l'EFEO. Il a publié de
nombreux articles et ouvrages sur
la Chine médiévale et le taoïsme,
dont The Taoist Canon : A Historical
Companion to the Daozang (3 vol.,
dir. avec Kristofer Schipper,
Chicago University Press 2004) et
Du Guangting (850-933): taoïste de
cour à la fin de la Chine médiévale
(Collège de France 1989). Après ses
études doctorales à Oxford et à
Paris, Franciscus Verellen enseigne
l'histoire des religions chinoises à
l'université de Columbia, New York,
à l'École pratique des hautes
études, Paris, et comme professeur
invité aux universités de Princeton,
de Californie-Berkeley et à
l'université chinoise de Hongkong.

empty