Histoire romaine. livres 57 a 59 - tibere et caligula

À propos

Les livres 57 à 59 de l'Histoire romaine de Dion Cassius racontent l'histoire des empereurs Tibère et Caligula. Les successeurs d'Auguste doivent à Tacite et Suétone une réputation affreuse. Or, ni l'un ni l'autre de ces auteurs n'est irréfutable : Suétone est manifestement partial, Tacite présente des lacunes. D'autre part, ils vivent à l'âge d'or des Antonins, ce qui les a sans doute entraînés à noircir le tableau. Par ses origines et ses fonctions, Dion Cassius (v. 164-v.234), offre un point de vue original. Natif d'Asie mineure, il est d'origine grecque ; sénateur romain, il a travaillé dans l'entourage immédiat de six empereurs. Enfin et contrairement à ce que l'on a longtemps prétendu, c'est un écrivain de talent, qui a, entre autres, un incontestable art de la formule. Toutes qualités qui font que son Histoire complète heureusement 'oeuvre de ses prédécesseurs, et est indispensable à la compréhension de l'une des périodes les plus fascinantes du monde antique. Cette nouvelle traduction française des livres 57 à 59 de l'Histoire romaine est la première depuis cent trente ans.
Janick Auberger, agrégée de grammaire, docteur de l'Université Lumière-Lyon 2, enseigne l'histoire de l'Antiquité classique à l'Université du Québec à Montréal.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782251911571

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    208 Pages

  • Poids

    1 761 Ko

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Diffuseur

    Belles Lettres

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

Dion Cassius

Dion Cassius (il faudrait en réalité dire Cassius Dion) est un historien romain de langue grecque, actif sous les Sévères (IIe et IIIe siècles de notre ère). Il est notamment l'auteur de l'Histoire romaine, une œuvre en 80 livres (en partie fragmentaire aujourd'hui) retraçant l'histoire de Rome de sa fondation aux années 220 ap. J.-C. Sénateur, Dion a exercé plusieurs magistratures de haut rang, dont le consulat ordinaire de 229, comme collègue de l'empereur Sévère Alexandre. Son témoignage sur l'histoire de Rome, et en particulier sur l'évolution de ses institutions, est le plus souvent détaillé et précis, ce qui en fait une source d'importance pour l'histoire ancienne.

empty