Les chevaliers de l'apocalypse ; réponse à MM. Prieur et Mordillat

À propos

Après le succès de la série télévisée Corpus Christi de Jérôme Prieur et GérardMordillat, et des livres qui ont suivi comme « Jésus contre Jésus » et « Jésusaprès Jésus », les deux même auteurs récidivent avec une nouvelle sérieet un ouvrage consacré aux premiers siècles du christianisme et à l'Apocalyse.Pour eux, le « christianisme » comme système aurait gagné en trahissant Jésus,préférant installer l'Eglise, en lien avec le pouvoir de l'époque, plutôt quele Royaume et l'esprit évangélique.Mais que penser de tout cela ? Quelle est la portée d'une telle affirmation ?Comment le grand public peut-il s'y retrouver ? Dans cet essai vifet argumenté, l'historien Jean-Marie Salamito propose une mise au pointvigoureuse pour répondre aux propos de Prieur et Mordillat. Il s'agit pour luid'objectivité historique : tout en décortiquant la méthode des auteurs, au plantélévisuel d'abord puis dans leur ouvrage, il revient sur les points les pluscontroversés : les liens des chrétiens avec le pouvoir romain, la questionde l'antisémitisme, l'utilisation d'auteurs comme Loisy, la questiondes sources...Car il existe bel et bien un « noyau dur » de l'histoire du christianismequ'il faut distinguer d'hypothèses fantaisistes ou tout simplement...antichrétiennes.



Rayons : Religion & Esotérisme > Christianisme > Christianisme généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur le christianisme

  • EAN

    9782249625633

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    158 Pages

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Marie Salamito

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Jean-Marie Salamito, ancien élève de l'ENS (rue d'Ulm), est professeur d'histoire du christianisme antique à l'Université Paris IV-Sorbonne, après avoir enseigné à l'Université de Strasbourg. Il a publié « Les virtuoses et la multitude » aux éditions Jérôme Millon.

empty