Rococo

À propos

Rococo rassemble six récits écrits entre 1916 et 1933. La mort du cygne cabriole sur fond de rivalité entre une danseuse de l'Opéra de Paris et une étoile bolchevique. La semaine de Bath consigne l'exil doré de la cour anglaise et des corps diplomatiques dans la station balnéaire alors que les Allemands menacent Londres en 1916. Noeuds coulants d'Asie s'enroule autour d'histoires de poisons orientaux et féminins. Mort du roi de la chance conte l'histoire d'un joueur extraordinaire tombant à cause d'un caprice de sa fiancée. L'enfant de cent ans confronte une neurasthénique atrocement belle au « vertige mortel de son inexistence ». Feu ! est une farce incendiaire et mondaine sur le suicide. Mr. U arrange une rencontre à trois heures du matin entre un quidam new-yorkais et un revenant chinois vieux de mille ans... Ce cocktail "baroque" offre un condensé de l'art morandien : virtuosité, culture et confiance infinie dans les pouvoirs de l'imagination.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782246809227

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    210 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    532 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Paul Morand

Paul Morand (1888-1976), diplomate et écrivain, fut très lié avec toute l'intelligentsia de son temps, en particulier Marcel Proust, Jean Cocteau et Misia Sert. Dès la fin de la Première guerre mondiale, il collabore régulièrement à la N.R.F. et publie des nouvelles. Des postes à l'étranger, il rapporte de remarquables textes sur les villes. Pendant la Deuxième guerre mondiale, le gouvernement de Vichy le nomme ambassadeur en Roumanie, puis à Berne. Révoqué, il vit ensuite entre la Suisse et la France. Ce chantre de la vie moderne, du cosmopolitisme, des voitures de course, du jazz et des voyages a été élu à l'Académie française en 1968.

empty