la gloire des maudits

À propos

Fille d'un collaborateur exécuté sous ses yeux à la Libération, Gabrielle Valoria doit écrire la première biographie de Sidonie Porel. Mais qui est vraiment Sidonie Porel ? La plus célèbre romancière de son époque ou une imposture littéraire ? Une grande amoureuse ou une manipulatrice ?
En plongeant dans le passé de cette femme qu'elle craint et qu'elle admire, Gabrielle découvre un univers où grouillent les menteurs et les traîtres. Ecrivains, politiciens, journalistes, prostituées, grands patrons : tous cachent un secret qui tue...
Dans Les Fidélités successives (Prix Cazes-Lipp), Nicolas d'Estienne d'Orves explorait les ambiguïtés de l'Occupation, avec La Gloire des maudits, il s'attaque aux mensonges de l'après-guerre. Ce tableau romanesque d'une France au lendemain du chaos, où l'on croise les grandes figures du Paris intellectuel et artistique des années 1950, montre que le passé nous rattrape toujours et que les guerres ne se terminent jamais.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782226375971

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    528 Pages

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Adilibre

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Nicolas d' Estienne D'Orves

Nicolas d'Estienne d'Orves, né en 1974, a collaboré pendant cinq ans au Figaro Littéraire et
à Madame Figaro. Il a également travaillé sur France Musique. Il est aujourd'hui critique
musical au Figaro et à Classica, et chroniqueur au Figaroscope.

Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont "Le Sourire des enfants morts" (Les Belles
lettres, 2001), "Othon ou l'Aurore impossible" (Les Belles lettres, Prix Roger Nimier 2002),
"Jacques Offenbach" (Actes Sud, 2010), "Fin de Race" (Flammarion - Prix Jacques Bergier
2002), "Les Orphelins du mal" (XO, 2007), ou encore "Je pars à l'entracte" (NiL éditions, 2011).

empty