Liquider les traîtres ; la face cachée du PCF, 1941-1943

,

À propos


Un des secrets les mieux gardés du Parti communiste français.

Le PCF entretenait pendant l'Occupation une police politique - le détachement Valmy - chargée de l'assassinat des " renégats " et du châtiment des " traîtres ". Nul autre groupe d'action n'était aussi proche de la direction du Parti communiste clandestin, dont il constituait le bras armé.
Sur ordre de Jacques Duclos, ces " cadres spéciaux " organisèrent à Paris des attentats spectaculaires, dont celui du cinéma Rex, et exécutèrent ou tentèrent d'assassiner plusieurs dizaines de personnes.
La découverte et le dépouillement d'archives totalement inédites par les historiens Jean-Marc Berlière et Franck Liaigre ont mis en lumière l'existence de cette " Guépéou " du Parti. Ces documents ont permis aux auteurs de pénétrer les rouages méconnus du PC clandestin et, pour la première fois, de suivre au quotidien les policiers des RG dans la chasse implacable qu'ils menèrent contre ceux qu'ils appelaient " le groupe punitif communo-terroriste ".
Une enquête historique par les maîtres du genre qui se lit comme un roman et tord le cou à quelques épisodes légendaires de la Résistance communiste.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782221144893

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    424 Pages

  • Poids

    6 934 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Jean-Marc Berlière

Professeur d'histoire émérite, spécialiste des questions de police aux XIXe et XXe siècles, Jean-Marc Berlière a publié une Histoire des polices en France, de l'Ancien Régime à nos jours, ainsi que, chez Perrin, Policiers français sous l'Occupation et La Naissance de la police moderne.

Franck Liaigre

Historien, Franck Liaigre est notamment l'auteur, avec Jean-Marc Berlière, de Liquider les traîtres : la face cachée du PCF clandestin (1941-1943) et Camarade, la lutte continue ! De la Résistance à l'espionnage communiste. Il appartient à l'équipe de recherche du CESDIP (ministère de la Justice/CNRS).

empty