l'histoire confisquée de la destruction des Juifs d'Europe ; usages d'une tragédie

À propos

Des décennies durant, on a cru que la catastrophe juive délégitimerait pour toujours l'antisémitisme. Pourtant, dès 1945, des pogroms étaient perpétrés en Pologne, tandis qu'en France les années 2000 ont vu grandir un antisémitisme inédit depuis la guerre. Si le génocide a débordé depuis longtemps le cadre des communautés juives, jusqu'à devenir en Occident un événement culturel, ça et là apparaissent des critiques sur sa place dans la mémoire collective. Ce sentiment de saturation relève en réalité d'une société qui a fait du génocide un alpha et un oméga de la création. Or, à l'inverse du but recherché, cette centralité mémorielle a fini par empêcher de penser le présent. La tragédie, souvent réduite à un slogan incolore, les « heures les plus sombres de notre histoire », nous fait oublier que ce présent est gros de tragédies nouvelles, par définition inédites. Et, dans le même élan, l'histoire juive, accaparée par le génocide, est accusée dans la concurrence des mémoires de masquer les autres récits.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Guerre froide (1945-1989)

  • EAN

    9782130787044

  • Disponibilité

    Disponible

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Georges Bensoussan

Georges Bensoussan, historien, est responsable éditorial au
Mémorial de la Shoah, à Paris. Sous le pseudonyme d'Emmanuel
Brenner, il a dirigé l'ouvrage Les territoires perdus de la république (Mille
et une nuits, 2004). II est également l'auteur d'une Histoire de la Shoah
(PUF, 1996), de Une histoire intellectuelle et politique du sionisme (1860-
1940) (Fayard, 2002) et Europe. Une passion génocidaire : Essai d'histoire
culturelle (Mille et une nuits, 2006).

empty